les lettres à Marie et Sophie

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

les lettres à Marie et Sophie

Message par Kassandra88 le Mer 14 Mar - 10:58

Je vais regrouper ici les documents relatifs à ces fameuses lettres adressées à Marie et Sophie.
http://legreleilcourtencore.forumactif.org/t3p100-ses-crimes

Celle que l'on connait depuis un moment: (source:livre de Carine)


téléchargement de photos

Celle montrée lors du reportage de TF1 de 2017
Même si les lettres sont signées de la même façon, il y a quand même quelques variantes (capture d'écran reportage):

hébergeur images

Cette fois, les deux ovales sont bien fermés (pas de C ni de G)

Pas de rature, bien propre, c'est assez différent de l'autre extrait.

J'ajoute aussi celle-ci:

hebergeur gratuit
 


Dernière édition par Kassandra88 le Mer 14 Mar - 11:11, édité 1 fois
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 9171
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par Kassandra88 le Mer 14 Mar - 11:06

Ce reportage:
https://www.france.tv/france-2/stupefiant/445975-le-crime-parfait-est-il-un-art.html
aura eu le mérite de faire découvrir ceci:



De quel prix peut-il bien s'agir????
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 9171
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par Kassandra88 le Mer 14 Mar - 11:08

avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 9171
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Mer 14 Mar - 12:27

Bonjour,

Si l'on prend le cas du prix Goncourt de poésie, il est décerné à un auteur pour l'ensemble de son œuvre et non à un recueil, encore moins à un seul poème.

Mon hypothèse est qu'il s'agit en fait du prix Apollinaire (prix prestigieux) ou quelque chose d 'équivalent. Il a été décerné en 1987 à Yves Broussard pour son recueil "Nourrir le feu". Ca vaut le coup de jeter un oeil à quelques uns de ces poèmes Smile C'est très intéressant.
Evidemment, ce n'est qu'une hypothèse... Connaissez-vous d'autres prix de poésie connus ?

PS : Le terme moderne dans "poésie moderne" n'est pas très approprié je trouve, on parle plutôt de poésie contemporaine. L'auteur des lettres était peut-être amateur de littérature mais pas trop d'histoire on dirait.


avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Mer 14 Mar - 13:59

Carine donne-t-elle les dates de réception de ces lettres dans son livre ? je l'ai pas sous la main son bouquin. Histoire de vérifier quelque chose...
avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Mer 14 Mar - 14:11

Voilà quelque chose qui pourrait coller aussi.
Dans le Monde du 2 mai 1987, on apprend ceci
avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Mer 14 Mar - 14:14

Le 20 novembre 1987 toujours dans le monde :

avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Mer 14 Mar - 14:18

Et pourquoi pas parmi les grands prix de la ville de Paris de 1987...

avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Mer 14 Mar - 14:26

Un autre prix de poésie contemporaine en 1987 est le prix Claude Ardent attribué à Georges Rose.
https://www.recoursaupoeme.fr/georges-rose/
avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par Kassandra88 le Mer 14 Mar - 15:25

weltgeist a écrit:Carine donne-t-elle les dates de réception de ces lettres dans son livre ? je l'ai pas sous la main son bouquin. Histoire de vérifier quelque chose...

Bonjour weltgeist,

Tu n'es pas RMM j'espère Cool
Je note les infos données par Carine:
La lettre commençant par "Que deviens tu ma Sophie" a été expédiée le 7 décembre 1987 soit  11 jours après que le faux policier ne l'aborde dans l'immeuble (enveloppe bleue) P129

J'ajoute et confirme: Le 26 novembre vers 13H30/13H35 Sophie G est abordée par le faux policier, s'engage alors un dialogue avec la mère de Sophie.

A noter: le faux policier s'est présenté le 30 nov vers 13H30 à Marie A.


Le même jour, à la même heure (7 décembre 1987 18H) une lettre est expédiée à Marie (enveloppe rose).
Elle commence par "Je crois que je deviens mélancholique" P132

Pour les autres lettres:
Dans un document daté du 2 décembre, Mme G déclare que les jeunes filles reçoivent des lettres anonymes depuis environ 1 mois et demi, les contenus sont identiques. ......



Dernière édition par Kassandra88 le Mer 14 Mar - 17:18, édité 1 fois
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 9171
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Mer 14 Mar - 15:38

Pour en revenir à cette image


On a du mal à lire la dernière ligne, on n'est pas aidé par ces reportages Smile
Alors j'émets quelques suppositions :

Premier mot : Circé ?

2 et 3e mot ?

Ensuite entre parenthèse : "mythology grecque"

Pas un as de l'orthographe.

EDIT : il semblerait que ce soit RMM qui ait annoté le doc. Merci à celui qui me l'a signalé Smile


Dernière édition par weltgeist le Mer 14 Mar - 16:41, édité 2 fois
avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Mer 14 Mar - 15:42

Si j'étais RMM, j'aurais déjà toutes les réponses à toutes les questions que tout le monde se pose Smile
Bref...
C'est intéressant de le savoir donc c'est en fin après les remises des prix.


Kassandra88 a écrit:
weltgeist a écrit:Carine donne-t-elle les dates de réception de ces lettres dans son livre ? je l'ai pas sous la main son bouquin. Histoire de vérifier quelque chose...

Bonjour weltgeist,

Tu n'es pas RMM j'espère Cool
Je note les infos données par Carine:
La lettre commençant par "Que deviens tu ma Sophie" a été expédiée le 7 décembre 1987 soit  11 jours avant que le faux policier ne l'aborde dans l'immeuble (enveloppe bleue) P129

Le même jour, à la même heure (18H) une lettre est expédiée à Marie (enveloppe rose).
Elle commence par "Je crois que je deviens mélancholique" P132

Pour les autres lettres, je chercherai dans mes autres sauvegardes si j'ai des infos en plus.
avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Mer 14 Mar - 15:51

J'essaye de procéder par élimination en fonction de la date de réception des lettres et des dates des prix de poésie.

Ca ne peut pas être Lorand Gaspar qui s'est vu attribué le grand prix de poésie le 11 décembre 1987.

Peut-être pas non plus La Longueur du temps de Dany Moreuil qui a eu le prix de la poésie en novembre 1987, mais la revue Sepia qui publie les poèmes primés paraît en décembre.



Kassandra88 a écrit:
weltgeist a écrit:Carine donne-t-elle les dates de réception de ces lettres dans son livre ? je l'ai pas sous la main son bouquin. Histoire de vérifier quelque chose...

Bonjour weltgeist,

Tu n'es pas RMM j'espère Cool
Je note les infos données par Carine:
La lettre commençant par "Que deviens tu ma Sophie" a été expédiée le 7 décembre 1987 soit  11 jours avant que le faux policier ne l'aborde dans l'immeuble (enveloppe bleue) P129

Le même jour, à la même heure (18H) une lettre est expédiée à Marie (enveloppe rose).
Elle commence par "Je crois que je deviens mélancholique" P132

Pour les autres lettres, je chercherai dans mes autres sauvegardes si j'ai des infos en plus.
avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Mer 14 Mar - 16:15

Louis Aragon aussi à sa nuit de mai.

« La nuit de mai », Louis Aragon, 1940

Les spectres évitaient la route où j’ai passé
Mais la brume des champs trahissait leur haleine
La nuit se fit légère au-dessus de la plaine
Quand nous eûmes laissé les murs de La Bassée

Un feu de ferme flambe au fond de ce désert
Aux herbes des fossés s’accroupit le silence
Un aéro dit son rosaire et te balance
Une fusée au-dessus d’Ablain Saint-Nazaire

Les spectres égarés brouillent leurs propres traces
Les pas cent fois refaits harassent leur raison
Des panaches de peur montent à l’horizon
Sur les maisons d’Arras en proie aux chars Arras

Interférences des deux guerres je vous vois
Voici la nécropole et voici la colline
Ici la nuit s’ajoute à la nuit orpheline
Aux ombres d’aujourd’hui les ombres d’autrefois

Nous qui rêvions si bien dans l’herbe sans couronnes
La terre un trou la date et le nom sans ci-gît
Va-t-il falloir renaître à vos mythologies
On n’entend plus pourtant grincer les cicerones

O revenants bleus de Vimy vingt ans après
Morts à demi Je suis le chemin d’aube hélice
Qui tourne autour de l’obélisque et je me risque
Où vous errez Malendormis Malenterrés

Panorama du souvenir Assez souffert
Ah c’est fini Repos Qui de vous cria Non
Au bruit retrouvé du canon Faux Trianon
D’un vrai calvaire à blanches croix et tapis vert

Les vivants et les morts se ressemblent s’ils tremblent
Les vivants sont des morts qui dorment dans leurs lits
Cette nuit les vivants sont désensevelis
Et les morts réveillés tremblent et leur ressemblent

A-t-il fait nuit si parfaitement nuit jamais
Où sont partis Musset ta Muse et tes hantises
Il flotte quelque part un parfum de cytises
C’est mil neuf cent quarante et c’est la nuit de Mai

Louis Aragon, Les yeux d’Elsa, 1940
avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par Kassandra88 le Mer 14 Mar - 17:20

@Weltgeist: j'ai quelque peu modifié le post plus haut.
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 9171
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par Cyclope le Sam 24 Mar - 15:44

Pour mémoire, le poème du tueur en série (fictif) de Lune Sanglante, polar de James Ellroy paru en 1984 aux EU et édité en France en juin 1987.

Je vous ai enlevée à votre chagrin ;
Je vous ai dérobée tel un voleur ;
J’ai déchiré mon cœur pour vous faire grâce ;
Vous m’avez supplié de mettre fin à vos querelles
Et je vous ai donné la vie.
Votre corps était l’ellipse,
Votre cœur mon épouse
Votre étude de pute mon fardeau ;
Votre mort, ma vie.
J’ai lu vos mots, ligne directe pour l’enfer ;
Peiné jusques au fond du cœur par la saleté
Que vous avez trouvée –
Vous m’avez attristé
Plus que toutes les autres –
Vous étiez la plus brillante,
La plus douce, la pire
Et la meilleure –
Et j’ai faibli au moment de vous donner le repos.
Tribut en transit anonyme,
Vivante vie close dans une cellule cancéreuse,
Seul l’amour dans ma lame l’accorde ;
Un répit des grilles de cet enfer noyé de sang.

Il me semble qu'il y a d'autres poèmes du tueur qui apparaissent dans le livre mais je ne l'ai pas chez moi. Le TES de Lune Sanglante agresse des jeunes femmes, se veut poète et lettré et exerce le métier de photographe. Même si je ne vois pas de correspondance avec les lettres envoyées à Marie et Sophie, ces détails m'ont interpellé.
avatar
Cyclope

Messages : 155
Date d'inscription : 18/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par Kassandra88 le Lun 26 Mar - 12:56

Kassandra88 a écrit:

31 minute: Dans une des lettres, il signe Elie Lauringe. C'est faux. La signature ressemble à deux ovales avec quelques variantes.
C'eut été trop beau. Là on avait la preuve que l'auteur des lettres et le G étaient la même personne
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 9171
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Lun 26 Mar - 16:05

Bonjour,
Il ne me semble pas non plus que la librairie se situe dans le quartier St-Germain...
avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par Kassandra88 le Lun 26 Mar - 16:16

weltgeist a écrit:Bonjour,
Il ne me semble pas non plus que la librairie se situe dans le quartier St-Germain...

Bonjour weltgeist,
Dans son livre (p130), Carine parle de la librairie "Le divan" place st Germain des Prés.
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 9171
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Lun 26 Mar - 16:17

La librairie a déménagé depuis, peut-être plusieurs fois car maintenant elle ne se situe plus là. D'ailleurs, l'escalier maquillé de blanc s'est transformé en escalier maquillé de noir.


Dernière édition par weltgeist le Mer 28 Mar - 10:56, édité 1 fois
avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Lun 26 Mar - 16:20

Tiens...
Gallimard, propriétaire du bail (mais pas des murs, qui appartiennent à la Ville de Paris)

http://next.liberation.fr/livres/1996/10/03/librairies-y-a-t-il-un-apres-a-st-germain-des-pres-inquietudes-sur-le-divan-et-la-hune_185108
avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par Kassandra88 le Lun 26 Mar - 18:15

weltgeist a écrit:La librairie a déménagé depuis, peut-être plusieurs car maintenant il ne se situe plus là. D'ailleurs, l'escalier maquillé de blanc s'est transformé en escalier maquillé de noir.

Oui, en 1996 et en 2012, c'est la Hune qui y a pris ses quartiers:
https://www.la-croix.com/Culture/Livres-Idees/Livres/La-Hune-vie-et-mort-d-un-mythe-litteraire-2015-03-05-1287798
Ca oui, l'escalier est devenu très noir Smile
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/11/16/01016-20171116ARTFIG00246-paris-l-ancienne-librairie-la-hune-ravagee-par-un-incendie.php
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 9171
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par weltgeist le Mer 28 Mar - 12:03

Bonjour, voici l'escalier en question de nos jours :



Je ne sais pas si des photos de la librairie à l'époque ont déjà été postées sur le forum ou sur l'ancien forum, histoire de voir la configuration des lieux.
avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 258
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par Kassandra88 le Dim 8 Avr - 10:59

avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 9171
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par Zack le Dim 22 Juil - 21:34

Bonjour à tous,

Concernant ces lettres, j'ai beau retourné ça dans tous les sens, je trouve ça toujours aussi loufoque, et surtout j'ai pas mal de difficultés à imaginer que leur auteur et le G soit une seule et même personne...
Bon, cela dit, il me manque certainement trop de pièces pour juger...

Certaines lettres (les premières) ont été détruites, si j'ai bien suivi... Pour ma part, je n'ai pu lire que ce long texte, plagiat de la longue lettre de Diderot (peut-être en lien avec la publication en décembre 1986 du livre de J. Chouillet  : "Denis Diderot, Sophie Volland : un dialogue à une voix" ??) avec les variantes déjà relevées : La Lizac, Vandre et le passage qui a légitimement inquiété la mère de Sophie : "Voilà qu'il me prend une envie de te violer"... Mais quel intérêt il y aurait eu pour le G à envoyer un tel délire ? Il n'y a là-dedans rien de nature à "séduire" ou à piéger" des ados de 13 ans... On n'est absolument pas dans la logique du G qui, lorsqu'il brandit une carte de policier entraine sa victime dans un guet-apens et l'agresse en profitant de son état de "sidération"... On peut chercher pendant des heures pourquoi la Lizac et Vandre, mais à quoi bon ? Si toute la démarche de ce type est délirante et immanquablement vouée à l'échec, pourquoi trouverait-on de la cohérence dans l'emploi de deux mots a priori tombés de nulle part ? Idem pour ce concours que personne n'a pu identifier...

J'ai bien imaginé qu'en envoyant ces courriers, il cherchait peut-être à égarer la police, ou bien à la narguer en donnant des indices sur lui (Oui, l'Isac, cette rivière bretonne, a été appelée "la Lisac" - sans "z" - dans certains docs du 19e siècle...) ou encore à justifier ses crimes (son amie sublime, sa déesse - Irmgard - qui l'a trompé ? Lui, l'incompris ?), mais franchement je ne parviens pas à y croire. Car enfin, cette lettre aurait pu finir à la corbeille comme les autres et son auteur ne pouvait être certain qu'elle serait portée à la connaissance des policiers. Si telle avait été son intention, il aurait été plus simple pour lui de s'adresser directement aux enquêteurs sans utiliser de circonvolutions, sans avoir à convoquer Diderot, ni composer de poème...

Pour mieux comprendre l'auteur de ces lettres, on aimerait en lire d'autres où il parle plus librement, enfin sans recopier un texte d'auteur... C'est possible  ? Certaines autres ont-elles été retranscrites in-extenso dans le livre de Carine Hutsebaut ? J'ai lu sur le forum que l'une d'entre elles qui commence par "Je crois que je deviens mélancholique" et une autre par "Que deviens-tu ma Sophie, voilà si longtemps me semble t-il que je ne t'ai écris. Tu sais où tu peux me répondre .... enfin non peut-être pas. Il s'agit d'une boîte au lettres, telle qu'on peut les imaginer dans la résistance ....A la librairie L......  Tu descends l'escalier, tout de blanc maquillé, et tu mets ta réponse derrière un livre: Oblomov de Gontcharov, en folio je crois. C'est un merveilleux livre. J'ai pleuré..."
Ce serait intéressant d'en lire davantage, histoire de savoir si on a affaire à quelqu'un d'à peu près cohérent ou de complètement délirant...

Et sinon, juste pour être sûr..., on est bien certain que les filles ne le connaissaient pas, qu'elles ne l'avaient jamais vu avant qu'il les aborde le 26 novembre 1987 ? Et c'est bien la mère de Sophie qui l'a identifié comme étant le G ?? Pourquoi alors n'a-t-on pas fait un PR d'après son témoignage puisqu'elle l'a eu un bon moment devant elle et qu'elle a pu l'observer de près ?

Désolé si mes questions peuvent vous paraître naïves ou peu pertinentes. J'essaie d'y voir plus clair et je compte sur vos lumières. Smile

Zack

Messages : 5
Date d'inscription : 22/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: les lettres à Marie et Sophie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum