les tueurs en série Français

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Laurence Mathues

Message par ruth le Jeu 13 Déc - 21:13

Extrait de l'audition de JF Abgrall, au procès en appel de F. Heaulme
 (ce jeudi 12/12)  

[size=61]". L'avocate est étonnée d'avoit entendue que son client a été entendue par les enquêteurs belges dans le cadre de cinq crimes. "Ca veut dire quand même qu'on lui en met sur le dos...[/size]
[size=61]- Mais non. Ces affaires n'ont pas abouti. Mais il faut vérifier. Les forces de police belges sont venues l'entendre, c'est normal."[/size]


[size=42]Apparemment, la piste F. Heaulme a donc bien été exclue, tout comme pour [/size]
I. Brichet (Fourniret)

@Kassandra
[size=42]Par contre, as-tu une idée pour les autres cas exclus ?[/size]

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Ven 14 Déc - 9:06



Dernière édition par ruth le Ven 14 Déc - 16:30, édité 4 fois

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Re: les tueurs en série Français

Message par Kassandra88 le Ven 14 Déc - 9:43

ruth a écrit:
Extrait de l'audition de JF Abgrall, au procès en appel de F. Heaulme
 (ce jeudi 12/12)  
[size=61]". L'avocate est étonnée d'avoit entendue que son client a été entendue par les enquêteurs belges dans le cadre de cinq crimes. "Ca veut dire quand même qu'on lui en met sur le dos...[/size]
[size=61]- Mais non. Ces affaires n'ont pas abouti. Mais il faut vérifier. Les forces de police belges sont venues l'entendre, c'est normal."[/size]


[size=42]Apparemment, la piste F. Heaulme a donc bien été exclue, tout comme pour [/size]
I. Brichet (Fourniret)

@Kassandra
[size=42]Par contre, as-tu une idée pour les autres cas exclus ?[/size]

Bonjour Ruth,
Bonjour à tous,


J'avais lu que Francis Heaulme était passé en Belgique mais je ne me souviens plus à quel dossier on a tenté de le relier.

L'association "Heaulme/meurtre Belgique" sur google me ramène systématiquement sur le cas du petit Joris.
Par contre, j'ai relu la page Sylvie Carlin
http://legreleilcourtencore.forumactif.org/t53-disparition-de-sylvie-carlin-belgique
Mais on n'y parle pas de Heaulme
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 13121
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Le procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Ven 14 Déc - 11:02

https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://www.estrepublicain.fr/actualite/2018/12/14/proces-heaulme-les-lourds-silences-d-henri-leclaire-kajd&ved=2ahUKEwjD4Nq0iJ_fAhVI1BoKHa-LBQoQxfQBMBl6BAgGEAQ&usg=AOvVaw1anvOJ_UW_A4TrXauX4Kw1

H. Leclaire, bien que finalement mis hors de cause par Heaulme, a produit une bien étrange impression à l'audience.
Le gendarme Hans se déclarait "mitigé" à sin sujet et pointait en filigranne deux scénarios possibles une coaction avec Heaulme ou Heaulme seul.
Si c'est ce dernier cas, la scène décrite à la témoin  a pu se situer un autre jour ou il peut être particulièrement maladroit dans son expression, parce que limité intellectuellement, diminué par l'âge et traumatisé par sa mise en cause.
Malgré son non-lieu dont il faut prendre acte, ça restera une zone d'ombre du dossier.

https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2018/12/13/video-les-avocats-stupefaits-par-l-audition-d-henri-leclaire&ved=2ahUKEwjxnpnoip_fAhULJBoKHR0QCasQxfQBMBp6BAgGEAg&usg=AOvVaw2WBt8gjQfEVC1hfKypd1u-


Dernière édition par ruth le Sam 15 Déc - 12:33, édité 2 fois

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Re: les tueurs en série Français

Message par ruth le Ven 14 Déc - 14:08

Kassandra88 a écrit:
ruth a écrit:
Extrait de l'audition de JF Abgrall, au procès en appel de F. Heaulme
 (ce jeudi 12/12)  
[size=61]". L'avocate est étonnée d'avoit entendue que son client a été entendue par les enquêteurs belges dans le cadre de cinq crimes. "Ca veut dire quand même qu'on lui en met sur le dos...[/size]
[size=61]- Mais non. Ces affaires n'ont pas abouti. Mais il faut vérifier. Les forces de police belges sont venues l'entendre, c'est normal."[/size]


[size=42]Apparemment, la piste F. Heaulme a donc bien été exclue, tout comme pour [/size]
I. Brichet (Fourniret)

@Kassandra
[size=42]Par contre, as-tu une idée pour les autres cas exclus ?[/size]

Bonjour Ruth,
Bonjour à tous,


J'avais lu que Francis Heaulme était passé en Belgique mais je ne me souviens plus à quel dossier on a tenté de le relier.

L'association "Heaulme/meurtre Belgique" sur google me ramène systématiquement sur le cas du petit Joris.
Par contre, j'ai relu la page Sylvie Carlin
http://legreleilcourtencore.forumactif.org/t53-disparition-de-sylvie-carlin-belgique
Mais on n'y parle pas de Heaulme
Il est forcément hors de cause pour Sylvie Carlin : elle disparaît fin 94 et Heaulme est en détention depuis janvier 92.
Un alibi en béton armé Smile

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Le procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Sam 15 Déc - 12:26


ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Re: les tueurs en série Français

Message par Kassandra88 le Sam 15 Déc - 13:50

https://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2018/12/14/direct-double-meurtre-de-montigny-les-metz-suivez-le-neuvieme-jour-du-proces-de-francis-heaulme

"Monsieur Heaulme, levez-vous. A la suite du témoignage de Monsieur Lys, qu'avez-vous à dire?


- Vous lui avez parlé de votre tenue? Il parle d'un maillot rouge. Il ne l'a pas inventé.
- S'il le dit, c'est vrai." Heaulme se reprend; "Je sais pas, je sais pas. "

. 'Mais pourquoi lui dire la couleur de votre maillot? C'était dans une discussion bien particulière, non?

 Est-ce que vous avez dit que Dils avait gagné un million d'euros grâce à vous?
- Oui.

- Vous avez bien compris ma question?
- Oui, j'ai dit ça.
- Mais ça veut dire quoi cette phrase? Quel intérêt de dire ça?
- Je la comprends pas, je sais pas.
- Est-ce que vous avez menacé Monsieur Lys?
- Pas du tout."

. Le président ne lâche plus l'accusé: "Est-ce que vous avez dit à Michel Lys que vous ne pouviez pas avouer sinon votre sœur ne viendrait pluss.
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 13121
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Sam 15 Déc - 18:05

Direct Le Républicain Lorrain, audition d'un deuxième codétenu :
[size=61]. [/size]Guirec Le Bras, avocat général: "Il vous a bien dit avoir baissé le froc du plus grand?
- Oui.
- Dans un article du Républicain Lorrain, il avait été écrit que le pantalon d'un enfant était baissé. Mais on n'avait pas de détails. C'était donc un élément inconnu. C'est Heaulme qui vous le révèle?
- Oui, c'est ça."

. "Et cette façon de travailler. C'est assez troublant. Il vous dit quoi?
- Si je me rappelle bien, il m'a parlé d'un Opinel. Et à la même époque, je crois qu'il avait perdu ce couteau, ou il l'avait cassé. Le jour-là, il m'a dit que s'il avait eu son couteau, il aurait fait ça autrement."


[size=44]Ce [/size]témoignage d'un autre codétenu est extrêmement troublant parce que Heaulme lui révèle deux faits inconnus du public :

- C'est le plus grand des enfants à qui il a baissé le pantalon.

- Son opinel était cassé ou perdu.
Or, la semaine dernière, le directeur d'une communauté Emmaüs a raconté que peu avant les faits, Heaulme avait piqué une crise violente, il voulait se faire du mal avec son couteau, il avait fallu trois personnes pour le maîtriser et l'opinel avait été cassé ou ébrêché.

D'où le recours aux pierres, comme mode opératoire. affraid


Dernière édition par ruth le Sam 15 Déc - 22:06, édité 3 fois

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Sam 15 Déc - 19:05

Les auditions des codétenus éclairent aussi les raisons qu'a Heaulme de se taire :
- la crainte que sa soeur ne vienne plus le voir,
- la peur des représailles en prison contre les assassins d'enfants.

Direct Le Républicain Lorrain, après l'audition d'un premier codétenu :

Le président ne lâche plus l'accusé: "Est-ce que vous avez dit à Michel Lys que vous ne pouviez pas avouer sinon votre sœur ne viendrait plus.
- Je parle à tout le monde de ma sœur. 
- Est-ce que tueur d'enfants, c'est dangereux, mal vu en prison?
- Oui, c'est vrai. 
- Est-ce que vous avez dit ça Monsieur Lys?
- Non.

[size=61]. "Est-ce que vous avez peur de dire que Montigny, c'est vous parce que c'est mal vu en prison? 
- Je... Non.
- Après le meurtre du petit Joris Viville, avez vous eu des problèmes?
- Oui, j'ai eu des menaces. J'ai été transféré de Draguignan."[/size]



[size=61]Direct Le Figaro, audition  du 3ème codétenu :[/size]
[size=61]«Pour Joris [Viville, enfant tué par Francis Heaulme en 1989], elle n'est pas venue pendant un an, m'a-t-il dit. Là, il y en a deux, elle ne va pas venir pendant deux ans! Il m’explique qu’elle a beaucoup souffert, et qu'elle est tout ce qui lui reste, la seule famille.»
[/size]

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Dim 16 Déc - 9:06

Kassandra88 a écrit:https://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2018/12/14/direct-double-meurtre-de-montigny-les-metz-suivez-le-neuvieme-jour-du-proces-de-francis-heaulme

"Monsieur Heaulme, levez-vous. A la suite du témoignage de Monsieur Lys, qu'avez-vous à dire?


- Vous lui avez parlé de votre tenue? Il parle d'un maillot rouge. Il ne l'a pas inventé.
- S'il le dit, c'est vrai." Heaulme se reprend; "Je sais pas, je sais pas. "

. 'Mais pourquoi lui dire la couleur de votre maillot? C'était dans une discussion bien particulière, non?














 Est-ce que vous avez dit que Dils avait gagné un million d'euros grâce à vous?
- Oui.

- Vous avez bien compris ma question?
- Oui, j'ai dit ça.
- Mais ça veut dire quoi cette phrase? Quel intérêt de dire ça?
- Je la comprends pas, je sais pas.
- Est-ce que vous avez menacé Monsieur Lys?
- Pas du tout."
















. Le président ne lâche plus l'accusé: "Est-ce que vous avez dit à Michel Lys que vous ne pouviez pas avouer sinon votre sœur ne viendrait pluss.

Et toujours à propos de P. Dils, avec le 3ème codétenu (Direct Le Figaro) :

Le témoin : «Je lui dis : "Tu te rends compte, l'autre il n'a rien fait, et il a passé 15 ans en prison ! Et là il me répond: "Bah ouais, mais bon il n'avait qu'à pas avouer." Et puis une autre fois il a ajouté: "Même madame Beckrich [grand-mère d'une des victimes], elle croit que c'est pas moi ! Elle m'a demandé, je lui ai dit non.»
[size=61]Ce dernier épisode avec la grand-mère Beckriche a justement été raconté cettr semaine par F. Heaulme pour appuyer "son innocence" : il se situe pendant la reconstitution de 2006, avant son non-lieu.[/size]


[size=61]Il a forgé la conviction définitive de cette dame, aujourd'hui âgée et malade et certainement aussi des parents qui sont restés bloqués sur la culpabilité de P. Dils.
[/size]

[size=61]Ils soutiennent toujours cette position aujourd'hui, malgré toutes les démonstrations de l'impossibilité de cette thèse.[/size]
[size=58]Et leur avocat historique ne les aide pas à en bouger : il lui faut des preuves matérielles (qui n'existent plus) ou des aveux de F. Heaulme qui crie maintenant à un  coup monté par la presse contre lui...   jocolor [/size]
[size=58]Me Moser, l'un de leurs avocats à Metz, avait soutenu la culpabilité de Heaulme, contre l'avis de la mère et de la soeur d'Alexandre : il n'est plus là.[/size]
[size=58]Me Rondu n'a sans doute pas envie d'être remercié également...[/size]


Dernière édition par ruth le Lun 17 Déc - 17:19, édité 2 fois

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Lun 17 Déc - 8:38


ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Lun 17 Déc - 14:39

https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2018/12/17/direct-double-meurtre-de-montigny-les-metz-suivez-le-dixieme-jour-du-proces-de-francis-heaulme&ved=2ahUKEwj0g8Cm_qbfAhWFgM4BHeR8CHEQxfQBMAF6BAgHEAg&usg=AOvVaw02pq2swZh3M-1qanG4MbjA

Le direct de la dixième journée du procès, avec
notamment un analyste criminel de la SR de Metz qui a réalisé une chronologie dynamique des évènements (une des premières utilisations d'Anacrim) et le procureur qui avait requis un non-lieu pour F.Heaulme en 2007.
Seule Mme Beining, la Maman du petit Cyrille, avait fait appel de cette décision.

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Lun 17 Déc - 19:20

Le très instructif interrogatoire de F. Heaulme
(Direct Le Républicain Lorrain - 17/12)

Les questions sont plus intéressantes que les réponses. Smile

Francis Heaulme est interrogé [par le Président]. "On va revenir sur votre emploi du temps. Vous avez déjà dit être passé deux fois rue Venizélos. Vous aviez parlé des enfants et des cailloux. Il me semble que vous n'avez pas touché, c'est ça?
-Non." (comprendre, il n'a pas été touché).

. "Au gendarme Hans, vous indiquez en 2002 avoir vu un homme descendre du talus. Vous parlez d'Henri Leclaire. En 2010, vous revenez là-dessus. On est d'accord?
- Oui.
- A plusieurs reprises, vous allez dire être monté sur le talus et avoir vu les enfants morts. Vous le dîtes en 2002, puis  vous revenez dessus. Puis vous le redîtes encore en 2006 au gendarme Iltis. Vous indiquez avoir trébuché sur les corps. Vous indiquez encore avoir touché et retourné le plus grand. Lors de l'interrogatoire de première comparution, vous allez plus loin: vous dites au juge d'instruction que vous avez vu l'homme en train de frapper les enfants à la tête avec quelque chose, énumère le président. Lors de la reconstitution, vous allez vous rétracter en affirmant n'être jamais monté sur le talus. Alors, où en est-on aujourd'hui? Que dîtes-vous?
- Rien. Je ne suis pas monté. Je ne raconte que des conneries. Iltis me lâchait pas. J'en sais rien. Ce n'est pas loin.
- C'est pareil en 2002, Hans vous mettait la pression?
- Je ne savais pas quoi dire. Ce n'est pas moi."

. "Enfin, Monsieur Heaulme, devant le juge d'instruction en 2006, vous reconnaissez être sur le talus. Et vous parlez de cet homme...
- J'ai imaginé.
- Quand même, il y a des éléments troublants...
- C'est pas moi.
- Il y a cette fameuse grimpette qui passe derrière le talus, et commence en face de la rue du Haut-Rhêle, poursuit le président Boussand. Vous avez indiqué vendredi ne pas connaître ce chemin. Ce n'est pas ce que vous dîtes en 1999 au commandant Macel.
- Me rappelle plus avoir dit ça, se défend l'accusé.
- Ce sont vos déclarations Monsieur. Vous disiez l'utiliser pour aller à la piscine.
- M'en rappelle plus. "

. "Il y a d'autres éléments troublants sur lesquels je voulais vous entendre. Vous parlez de cet homme battre les enfants.
- Oui, j'ai dit ça.
- Oui. Or, vous indiquez que cet homme boitait de la jambe droite. Lors de la reconstitution, vous allez dire que vous-même vous boitiez. C'est confirmé par l'un des pêcheurs et par le dossier médical. Vous aussi vous boitez du pied droit, Monsieur Heaulme. Donc, Est-ce que par hasard, vus n'avez pas fait un transfert entre vous et cet homme fictif, ce fantôme?
- Je suis pas monté le talus. Ce n'est pas moi."
. "Quand on regarde le dossier, on se rend compte que dans d'autres meurtres, vous allez dire que vous étiez témoin. Et en définitif, c'était vous. Et là, c'est la même chose. Reconnaissez que c'est étonnant...
- Ben oui. Mais je ne sais plus."

. "Pourquoi avoir dit que ce vous avez vu, c'est comme un père qui battait ses enfants?

- Je savais pas quoi dire.
- En général, quand on ment, on ne raconte pas des faits que l'on vous rapproche.
- Je ne sais plus."

Heaulme en a marre. "Ecoutez, je ne réponds plus à vos questions.
- Vous faites ce que vous voulez. Je continue. Autre élément troublant: Alexandre Beckrich a été déshabillé. Or dans vos autres meurtres, les victimes sont toutes déshabillées ou partiellement. N'est ce pas troublant? On peut aller plus loin: dans l'affaire Viville, vous allez dire avoir baissé le pantalon jusqu'au genou. Ce n'est pas ce qui s'est passé. C'est Alexandre Beckrich qui a eu le pantalon baissé. Vous voulez réagir?
- A chaque fois, cela tombe sur moi.
- Pour l'instant, je ne parle que d'éléments troublants", enchaîne le président.

. "Est-ce que vous êtes rentré à Vaux par la voie de chemin de fer, après avoir laissé votre vélo à CTBE?
- Me rappelle plus. J'essaye mais...
- Est-ce qu'on rencontre beaucoup de gens par la voie ferrée?
- Je ne sais pas.
- C'est le bon sens non?
- Ben non, on ne rencontre pas beaucoup de monde."

. "Est-ce qu'il est logique de descendre de la voie des chemins de fer aux cailloux jaunes (là où il a été pris en charge par les pêcheurs) pour aller à Vaux?
- Oui, oui..."

. "Un autre élément troublant. Au conseiller Favard, vous avez dit être passé sous le pont et avoir reçu les cailloux. Et par la suite, il y a eu un appel à témoins mais vous n'y avez pas avoir répondu car vous aviez peur qu'on reproche quelque chose. Pourquoi avoir dit ça?" L'accusé reste assis et silencieux.

."Pourquoi penser qu'on allait vous suspecter en répondant à l'appel à témoins?
- Je ne sais pas."

. "Peut-être que vous avez fait quelque chose, Monsieur. On a cette lettre. Un experte assure que vous êtes l'auteur d'un courrier anonyme. D'ailleurs, cette lettre a pu être comparée avec celle envoyée à un codétenu en 2005 dans laquelle vous indiquez que vous êtes tranquille pour Montigny. Est-ce vous qui l'auteur?
- Me rappelle plus.
- Si c'est vous, quel était alors votre objectif, Monsieur? Voulez-vous réagir?"
Heaulme reste les bras croisés.
"Vous ne savez pas? Est-ce que par hasard, l'objectif n'était pas d'éloigner la police de vous,
- Oh pas du tout.
- Je demande parce qu'on ne comprend pas. Vous voulez dire quelque chose? C'est le moment."
L'accusé hausse les épaules.

. L'avocat général: "C'était quoi votre récit en 2002 ou 2006. La réalité ou un rêve?
- J'ai rêvé.
- Vous avez rêvé combien de fois de vos crimes? Pour Aline Pérès, vous avez indiqué avoir rêvé. Vous avez rêvé de quelle autres affaire? En 2002 et 2006, c'était un rêve? Parce que si le rêve devient réalité, ce n'est plus un rêve...
- Oh, je ne sais plus."  

. A chaque question de l'accusation, Heaulme jette un petit coup d'œil vers le banc de ses avocats. Comme s'il cherchait l'autorisation de répondre, ou pas.

. Pressé de questions, l'accusé s'énerve encore: "Je ne suis pas monté sur la talus. Qu'est-ce que vous voulez que j'aille faire là-haut? Si j'avais fait ça, je me serais rendu moi-même.
-Est-ce que vous vous êtes rendu pour Aline Pérès, pour Laurence Guillaume, pour Lyonelle Gineste* ?, rétorque Guirec Le Bras.
- Non. Mais ce n'est pas moi."


* Ces trois meurtres sont absolument incontestables ; il y a un témoin (auquel Heaulme avait fait allusion) pour le premier et un complice de circonstances identifié et condamné, pour chacun des deux autres.

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Mar 18 Déc - 12:55

Direct Le Figaro (19/12)
Extrait de l'audition du Dr Dubois-Bonnefond
Ce psychiatre a expertisé F. Heaulme en 1994, notamment pour les meurtres de Lyonelle Gineste et Laurence Guillaume

Sur le plan purement psychiatrique, «la pensée n'est pas altérée (...) le vocabulaire est pauvre.» «Cliniquement, le niveau intellectuel est faible mais compte tenu de ses acquis scolaires, l'efficience intellectuelle n'est pas foncièrement altérée», estime le médecin. «Autrement dit, il est conscient de ce qu'il dit.» Par ailleurs, «il n'est pas dépressif, il est sans angoisse, sans remords, ni culpabilité», note le psychiatre. Dans chaque meurtre, «la victime était banalisée et la responsabilité attribuée à un autre», note-t-il encore. Et d'ajouter quelques minutes plus tard : «Heaulme endosse deux rôles: celui qu'il avait étant enfant, et celui de son père agresseur, qu'il valorise.»
Francis Heaulme se projette sur sa victime avec l'image de lui étant enfant, tandis qu'il l'agresse en étant dans le rôle paternel.

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz : Une parenthèse Jacques Maire...

Message par ruth le Mer 19 Déc - 9:51

Direct Le Républicain Lorrain (18/12)

Parenthèse Jacques Maire entre un commmandant de police de Metz qui a travaillé sur le dossier Lyonelle Ginesse et
sur celui du "caïd de Dombasle"  


Le ton monte entre l'ancien commandant de police et l'avocat, qui s'étaient déjà affrontés lors de l'affaire Jacques Maire. "Si vous continuez à me faire passer pour un comploteur, je ne réponds plus."

. "On va être simple, Monsieur... essaie Me Bouthier.
- Vous avez acquitté un tueur!, hurle le témoin.
- Il a été acquitté, il a été acquitté, il a été acquitté!", réplique l'avocat
. Grosse tension. L'avocat général intervient. Le président tente de calmer tout le monde. "Si je peux dire quelque chose! grince Philippe Boussang. Sinon, ça ne sert à rien et on part tous."


A noter que Me Bouthier ne dit pas que feu son client était innocent : des analyses ADN ultérieures ont montré qu'une trace de sang sur le pantalon d'une victime lui appartenait...


Dernière édition par ruth le Mer 19 Déc - 11:07, édité 1 fois

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Jacques Maire

Message par ruth le Mer 19 Déc - 10:08

https://m.youtube.com/watch?v=CjhsRQgPXXY

Sur cette affaire Jacques Maire, ce documentaire fort intéressant (qui s'arrète à l'acquittement et n'inclue pas les analyses ADN ultérieures),
On y découvre notamment avec la véritable guerrilla qu'a menée " Me Glauque" * contre la Présidente dau second procès, le burnout qui en découle au moins en bonne partie pour la greffière qui tombe malade en oubliant de signer certains actes d'audience, entraînant la tenue du 3ème procès et l'acquittement.

* Ce sont certains commentateurs du Figaro qui la surnomment ainsi. Razz


Dernière édition par ruth le Jeu 20 Déc - 14:53, édité 1 fois

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Mer 19 Déc - 10:39

Direct Le Figaro (19/06)  
Extrait d'une expertise psychiatrique de 2006

Elle explique que Francis Heaulme préfère être incarcéré à la prison de Ensisheim, où sont enfermés plusieurs tueurs en série plutôt qu'à la maison d'arrêt de Metz, où il est mis à l'isolement. Il apprécie les examens pratiqués sur lui par les experts, qui lui passent un peu le temps.

La médecin décèle chez lui un niveau intellectuel légèrement en-deçà de la moyenne. Il présente des "traits de personnalité de nature psychopathique".
Impossible pour la psychiatre de parler de la sexualité de l'accusé à cause du refus de ce dernier. Il s'inscrit cependant dans une relation effective poussée avec sa sœur, qui remplacerait chez lui sa mère décédée. L'experte note son "égocentrisme", son "absence total d'empathie envers les autres". "La plupart des relations à l'autres, si elle ne sont pas utilitaires, sont mise de côté rapidement." Elle décèle "des troubles graves de la personnalité de nature antisociale", mais n'ont "pas altéré son discernement" et ont "laissé au sujet le contrôle de ses actes".

L'experte estime que Francis Heaulme présente un risque de récidive important et était au moment de l'examen toujours dangereux. "Les troubles de monsieur Heaulme sont structurels, le sujet ne semble pas motivé par un réel changement." Pour l'expert, l'accusé est heureux de son statut acquis de tueur en série alors qu'avant il n'était rien.

(...)
[Pour la défense, Me Alexandre Bouthier revient, lui, sur le fait que Francis Heaulme regarde toutes les émissions télévisées qui portent sur lui.[

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Mer 19 Déc - 22:04


https://youtu.be/_tn0eLAAq8g

https://youtu.be/OAEOBAMnrlA

https://youtu.be/_zFPqlZWDag

Interview de Madame Beining   (Le Républicain Lorrain)

Quelle désolation Sad et quel courage !
Mme Beining est la seule à avoir fait appel de l'ordonnance de non-lieu rendue en faveur de F. Heaulme, en 2007.


Dernière édition par ruth le Jeu 20 Déc - 12:27, édité 2 fois

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Mer 19 Déc - 22:39

Le combat  judiciaire de Mme Beining - Direct Le Républicain Lorrain (19/12)

Place à [la plaidoirie de] Dominique Boh-Petit, avocate de Chantal et de Jean-Claude Beining, parents de Cyril.

. "La première fois que je rencontre Madame Beining, c'est en 2003. Elle se trouve dans une situation insoutenable parce qu'après 15 ans où on lui avait donné le nom d'un coupable. Elle est perdue mais à Lyon, on lui avait dit que c'est Heaulme qui a tué son gamin et qu'il y aura un procès à Metz. Je décide de la défendre."

."Et je vais me heurter à un dossier illisible. Il y a des dysfonctionnements dans ce dossier. Deuxième obstacle: le procureur Guitton qui refuse même de me recevoir. En 2004, le juge Montfort est saisi. Je me dis que je vais pouvoir faire mon travail. Mais vous l'avez tous compris, Monsieur Montfort ne voulait pas de ce dossier, la patate chaud devait rester dans un placard."

. "Je préviens alors ma cliente que cela va être compliqué. Qu'il va falloir s'accrocher. Et puis, c'est compliqué pour elle de changer de logiciel et d'imaginer l'ombre d'un tueur comme Francis Heaulme."

. " Nous avons lancé une procédure en responsabilité contre l'Etat, tant il y avait eu de dysfonctionnement. C'est lourd à porter. Que va-t-il arriver? Ma petite madame Beining va être condamnée à payer les frais de justice... C'est dur pour elle. Et à la télé, le juge Montfort vient dire que c'est un vieux dossier. Et il y a le non-lieu de 2007."

. "Je reçois Madame Beining en larmes. Et là, j'entends une petite dame qui va parler plus fort. Et me dire: qu'est-ce que je vais dire à Bibiche quand j'irai sur sa tombe? Ils disent que ce n'est ni Dils, ni Heaulme, ce n'est pas possible Maitre... Je lui évoque la voie de recours. 48 heures plus tard, elle revient pour faire appel. Et là, une nouvelle phase démarre enfin."
. "La chambre de l'instruction de Metz va décider de tout décortiquer. Un conseiller va ordonner des compléments d'information.

. "On a demandé aussi à l'époque de s'intéresser à Henri Leclaire. On a demandé aussi la mise en examen d'Henri Leclaire. Madame Beining ne demande pas de coupable de substitution. Elle veut que la justice se bouge, vérifie. Elle dit ça de sa petite voix. Dans ses larmes, elle accepte tout ça. Le 21 mars 2013, Heaulme est renvoyé devant les assises. Henri Leclaire est laissé sur le bord du chemin."

. "En 2014 s'ouvre le procès de Francis Heaulme. Et là, il y a un rebondissement, deux nouveaux témoins. Au bout de deux jours, on arrête tout. Le procès est renvoyé. Imaginez ce que c'est pour Madame Beining de se préparer à ce procès et de le voir s'arrêter", poursuit Me Boh-Petit.

. "Cela dure encore deux ans. Henri Leclaire est renvoyé aux assises. Appel. La chambre de l'instruction le laisse à nouveau sur le bord du chemin. Et procès à Metz... Pour Madame Beining, revenir à chaque fois sur le 28 septembre 1986, c'est comme si c'était hier. Elle est venue aujourd'hui avec le journal. Et puis, elle entend toujours la même chose. Les bruits des pierres, les morceaux de cervelle. Aujourd'hui, elle pleure. D'habitude, elle ne pleure pas."

. " On ne peut pas imaginer  ce qu'elle ressent. Comme ces gens qui lui disent dans le bus, oh Madame Beining, vous n'en avez pas marre d'avoir fait appel? Mais non. C'est une promesse faite à son fils. Ce procès est tout à fait légitime."

. "Dans sa situation, Madame Beining vit très mal la scission entre les deux familles des victimes. Quand Madame Beining a décidé de faire appel en 2007-2008, elle s'est retrouvée isolée. Et cela a fait d'elle un porte-drapeau. Quel drapeau? Le drapeau de la vérité."

. "Vous savez, effacer Dils de sa mémoire, cela ne s'est pas fait en trois jours.

. " Elle venait souvent lire des PV de la procédure. Au début, elle lisait les PV  pour lire ce qui concernait son Bibiche. Puis, elle a lu la suite. Les PV? Celui où Heaulme dit être passé rue Venizélos. C'est vrai. Il a reçu des cailloux, c'est vrai! Il est revenu et a posé son vélo à l'entreprise CTBE, c'est vrai Francis Heaulme! Il dit être monté par l'arrière par un chemin qui donne quasiment sur le lieu du crime, c'est vrai Francis Heaulme! Puis il est reparti et s'est changé avant de tomber sur les pêcheurs, c'est vrai aussi! Dans un courrier, il dit que personne ne l'a vu , c'est vrai aussi! Il avoue encore en avoir trop dit, c'est vrai! Tous ces détails, c'est vous Monsieur Heaulme qui nous les donnez", assène la pénaliste en pointant du doigt l'accusé.
." Durant ce propos, vous donnez tous les détails-là. Madame Beining a entendu ce que vous racontez. Vous dîtes, parfois je mens, parfois je dis la vérité. Tous les éléments là sont vrais et sont vérifiés."

. "Ces deux enfants ont une particularité. Deux enfants obéissants, très calmes. Quand Chantal Beining entend un détenu dire: mais Francis tu étais ivre et tu veux me faire croire que tu as réussi à courir et à attraper deux enfants? Et que Heaulme répond qu'un enfant n'a pas bougé, Madame Beining me dit que c'était son Cyril, parce qu'il était comme ça.  Francis Heaulme avait vu rouge ce jour-là. Voilà ce qu'a montré cette audience.'"

. "Je dis que ce meurtre très particulier, déclenché par deux cailloux sur la tête, correspond à celui qui est dans le box."

. " Je pense que Madame Beining ira mieux après le procès. Parce qu'elle aura mené ce combat à terme."  

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Jeu 20 Déc - 9:41

A noter qu'avan tla plaidoierie de Me Rondu pour la famille Beckriche, ne soutenant pas l'accusation et revenant encore et toujours sur P
Dils, F. Heaulme a tenu à déclarer au père d'Alexandre : Twisted Evil

«Bonjour monsieur. En 2017, on a fait le procès à Metz [en première instance], j'ai pas eu la permission de vous parler. Je voulais vous parler. Monsieur Beckrich, je n'ai pas touché votre fils. Le jour de la reconstitution, j'ai vu la grand-mère, madame Beckrich. Elle me dit: "Monsieur Heaulme, est-ce que c'est vous qui avez touché mon petit-fils?" "Non, ce n'est pas moi", je lui ai répondu. Elle me dit:"Je sais que c'est Patrick Dils." Je lui ait dit: "Oui, c'est Patrick Dils." Voilà, c'est la dernière fois qu'on se verra. Merci de m'avoir écouté.»

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès Montigny-les-Metz

Message par Kassandra88 le Jeu 20 Déc - 12:02

Direct. Procès Heaulme: la perpétuité demandée contre le routard du crime



https://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2018/12/20/direct-double-meurtre-de-montigny-les-metz-suivez-le-treizieme-jour-du-proces-de-francis-heaulme


Audience suspendue. Reprise à 14h avec les plaidoiries de la défense.
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 13121
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Procès de Montigny-les-Metz

Message par ruth le Jeu 20 Déc - 12:19



Le père d'Alexandre Beckriche, ce matin (RTL)

ruth

Messages : 4759
Date d'inscription : 30/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

les tueurs en série Français - Page 5 Empty Re: les tueurs en série Français

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum