Dépeceur de Mons

Page 27 sur 30 Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28, 29, 30  Suivant

Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par el gringo le Jeu 28 Juin - 2:11

Autre affaire résolue grâce à la généalogie génétique : le mystère de l'agression sexuelle suivie du meurtre d'une adolescente américaine en 1986 a été résolu 32 années plus tard grâce à la technique extrêmement novatrice de la généalogie génétique, ont annoncé les autorités de l'Etat de Washington.
Lire article ci dessous.
http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2018/06/23/etats-unis-un-meurtre-resolu-grace-a-la-genealogie-genetique,2371109.php

el gringo

Messages : 350
Date d'inscription : 17/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Kassandra88 le Jeu 28 Juin - 8:57

avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par el gringo le Ven 29 Juin - 1:38

Exact, Kassandra. C'est une technologie qui a le vent en poupe et on voit bien qu'elle porte ses fruits!!!!

el gringo

Messages : 350
Date d'inscription : 17/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par el gringo le Ven 29 Juin - 1:57

Par contre, la police américaine a eu recours à des sites de généalogie pour résoudre l'affaire du tueur du Golden State, ainsi que l'affaire Michella Welch et apparemment, ça pose problème au niveau ethique. Lire article ci dessous.

https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2018/05/25/la-police-americaine-utilise-les-donnees-adn-des-sites-de-genealogie-pour-resoudre-des-affaires-de-meurtre_5304333_4832693.html

el gringo

Messages : 350
Date d'inscription : 17/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par weltgeist le Ven 29 Juin - 7:00

Bonjour,
En réalité et si j'ai bien tout compris des différents articles publiés sur le sujet, il s'agit de données présentes non pas sur DES sites de généalogie génétique mais sur UN seul site qui s'appelle Gedmatch et qui présente les données publiques des utilisateurs.
On mélange beaucoup de choses dans cet article du Monde. Sur la plupart des sites généalogiques, les données sont privées et donc normalement les policiers ne sont pas autorisées à les utiliser pour des enquêtes criminelles.



avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 358
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Kassandra88 le Ven 29 Juin - 8:20

Bonjour,
On peut retrouver les échanges sur ces enquêtes liées à la généalogie génétique sur le fil grêlé à partir de :
http://legreleilcourtencore.forumactif.org/t113p825-qui-est-il-vi
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par el gringo le Lun 2 Juil - 6:13

le Ven 29 Juin - 7:00
par weltgeist
Bonjour,
En réalité et si j'ai bien tout compris des différents articles publiés sur le sujet, il s'agit de données présentes non pas sur DES sites de généalogie génétique mais sur UN seul site qui s'appelle Gedmatch et qui présente les données publiques des utilisateurs.
On mélange beaucoup de choses dans cet article du Monde. Sur la plupart des sites généalogiques, les données sont privées et donc normalement les policiers ne sont pas autorisées à les utiliser pour des enquêtes criminelles.

Weltgeist, dans cet article du Monde, il est mentionné : "Sur ces sites, il y a une case à cocher pour partager ou non les analyses, sans plus d'explications. Beaucoup de gens la cochent sans se poser de questions. Si vous avez la possibilité de limiter l’usage qui sera fait de votre échantillon, vous ne pouvez plus vous plaindre ensuite..." Donc, les fautifs, ce sont les personnes qui ont coché cette case, pas la police. N'oublions que si cette pratique serait illégale, la police aurait déjà été sanctionnée, surtout quand on voit dernièrement tous les scandales qui portent atteinte à la vie privée...

el gringo

Messages : 350
Date d'inscription : 17/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Kassandra88 le Mar 3 Juil - 22:48

Begonia Valencia disparaissait il y a 21 ans

Quelques mois plus tard, des enfants trouvaient son crâne dans un verger du chemin de Bethléem bordé par la Trouille

Ce mardi 3 juillet marquera le macabre 21e anniversaire de la disparition de Begonia Valencia, la dernière victime (connue) du tristement célèbre dépeceur de Mons. La cinquième et dernière victime avait disparu de son domicile, rue de Grande-Bretagne, à Frameries, le 3 juillet 1997.

Quelques mois plus tard, en novembre 1997, des enfants trouvaient son crâne dans un verger du chemin de Bethléem bordé par la Trouille, à Hyon. En avril 1998, des dents et des vertèbres cervicales appartenant à la même victime étaient découvertes sur le même terrain. Begonia Valencia était une mère de famille. Atteinte d’une maladie psychiatrique, elle avait connu plusieurs longs séjours à l’hôpital psychiatrique Le Chêne aux Haies.

Depuis cette dernière victime, si les rebondissements ont marqué ce dossier initié le 22 mars 1997, l’enquête n’a pas véritablement avancé. "Mais le dossier n’est certainement pas aux oubliettes", rassure Dominique Francq, substitut du procureur du Roi, lequel s’était rendu sur les différents lieux des découvertes macabres.

Certes, la Cellule Corpus qui était composée de plusieurs enquêteurs n’existe plus. Mais le chef d’enquête, qui est sur le dossier depuis le début, reste sur le coup. "Des expertises sont toujours en cours. Depuis 1997, les techniques ont évolué. Nous espérons dès lors que, grâce aux nouvelles technologies, de nouveaux éléments pourront faire avancer l’enquête."

Une enquête qui a dramatiquement fasciné la population. Chaque année, des centaines de courriers parvenaient aux enquêteurs. Dans ces courriers, des dénonciations, des témoignages, mais aussi des versions particulièrement farfelues. "L’une d’entre elles accusait l’enquêteur en chef, puisqu’il était présent sur chaque lieu des découvertes macabres… Nous ne pouvons pas faire l’économie d’un devoir d’enquête. Bien que l’hypothèse n’était pas plausible, cela a évidemment été vérifié."

Quant au profil établi par un profiler, il reste toujours d’actualité, laissant évidemment bon nombre de questions sans réponse. Le délai de prescription repoussé à 30 ans, il reste néanmoins un peu moins de 9 ans aux autorités pour lever le voile sur l’une des affaires les plus mystérieuses que la Belgique ait connues.


Cinq victimes et des traits communs

Les analyses ont permis de découvrir que les parties corporelles humaines, démembrées à la scie post mortem, trouvées dans les sacs-poubelle, dont certaines étaient identifiées de "Knokke-Heist", appartenaient à cinq femmes, toutes des personnes seules, fragilisées et qui fréquentaient le milieu populaire du quartier de la gare de Mons, à la recherche du contact humain.

Le corps (bassin) de Carmelina Russo (45/42 ans), disparue depuis le 4 janvier 1996 de son domicile à Mons, fut découvert le 21 janvier 1996 dans l’Escaut, à Château-l’Abbaye dans le Nord de la France.

Le buste de Martine Bohn (43 ans), fut découvert le 22 juillet 1996 dans les eaux de la Haine, au chemin de l’Inquiétude à Mons.

Des restes humains dont le corps (bras et jambes) de Jacqueline Leclercq (33 ans), une mère de famille de 4 enfants, disparue depuis le 22 décembre 1996, furent découverts dans huit sacs-poubelle en contrebas de la rue Emile Vandervelde à Cuesmes par le policier à cheval Olivier Motte le 22 mars 1997 dans huit sacs-poubelle, qui contenaient d’autres restes humains, notamment un 3e pied. Un neuvième sac fut découvert le lendemain, 23 mars.


Le buste de Nathalie Godart (21 ans), disparue le 16 mars 1997, fut découvert le 24 mars 1997 au chemin de l’Inquiétude à Mons. Selon le parquet, Nathalie Godart avait participé à une marche blanche quelques jours plus tôt. Elle avait été filmée parmi les participants. Le 12 avril, une riveraine avait découvert, à la rue du Dépôt à Havré, deux sacs contenant, entre autres, un morceau de jambe et une tête, celle de Nathalie Godart identifiée par sa propre mère sur base d’un portrait-robot.

D’autres parties de son corps (cuisses, bras) étaient découvertes le 18 avril dans deux sacs à la rue de Saint-Symphorien à Havré (Poudrière) par un employé communal de Mons. Le crâne de Begonia Valencia (37 ans), disparue de son domicile à Frameries depuis juillet 1997, fut découvert par un enfant au chemin de Bethléem à Hyon le 18 octobre 1997.


Plusieurs suspects identifiés, en vain

Des centaines de pistes ont été exploitées par les enquêteurs du dossier du "dépeceur de Mons". Des suspects ont été identifiés, en vain, faute de preuves.

Léopold Bogaert, dit "Le Gitan", compagnon d’une des victimes, Nathalie Godart, était un marginal vivant dans un camp à Jemeppe-sur-Sambre au moment de la disparition de cette dernière. Il fut placé sous mandat d’arrêt en avril 1997 puis relâché, faute de preuve. La piste sera écartée, comme celle d’un suspect de faits similaires, originaire du Monténégro, qui aurait séjourné en Belgique dans la période des faits et qui fut arrêté à New York en 2007.

Une autre piste a également été écartée, celle d’un médecin ORL montois, accusé par son propre fils, via des lettres envoyées à la justice montoise en août 2009 et en janvier 2010, d’être le dépeceur de Mons. Aucune preuve n’a pu étayer les "impressions" de l’auteur des courriers.

Les enquêteurs se sont également tournés vers le SHAPE à Casteau, sur une hypothèse que le dépeceur aurait travaillé pour l’OTAN avant de rentrer dans son pays d’origine. La piste fut, comme les autres, fermée.


Le voisin de Begonia Valencia : "Elle était très renfermée"


FRAMERIES Guy Thouyaret, un riverain de la rue de Grande-Bretagne, se souvient très bien de juillet de cette année-là où l’une de ses voisines a mystérieusement disparu, sans laisser de traces. Et pour cause, depuis qu’il est âgé de 10 ans, il vit dans le quartier, à deux maisons de celle autrefois habitée par Begonia Valencia et son époux, Raymond.

"Quand ils sont arrivés, ils ne connaissaient personne dans la rue", explique-t-il. "Un jour, je suis allé me présenter et par la suite, on s’est côtoyé. Nous étions même amis. J’avais surtout des contacts avec Raymond. Elle, elle était fort renfermée, elle restait dans son coin. Raymond rendait souvent service aux gens dans la rue. Si on avait besoin d’un coup de main, il le donnait volontiers."

C’est seulement près de quatre mois après sa disparition que des ossements étaient retrouvés dans un verger au chemin de Bethléem à Hyon. "Je me souviens encore du jour où la police est arrivée pour lui annoncer que c’était bien sa femme qui était dans le sac… La police a débarqué bien après la découverte du sac. À ce moment-là, il avait déjà sombré en dépression. Il était dévasté, un peu sur les nerfs aussi tellement il avait attendu longtemps pour savoir ce qui était arrivé à sa femme. C’était évidemment très difficile pour lui. Aujourd’hui, il est décédé."

L’identification des ossements n’a en effet été confirmée qu’au printemps 1998. Guy conserve encore un souvenir intact de la dernière fois qu’il a vu sa voisine. "Tous les jours en soirée, elle prenait le bus dans le bas de la rue, au niveau du pont. Un soir, elle m’a demandé de la monnaie pour prendre le bus et après, je ne l’ai plus jamais revue…." Selon ce voisin, tous les ans, quelqu’un vient encore déposer une gerbe de fleurs en dessous de ce pont.

http://www.dhnet.be/regions/mons/depeceur-de-mons-begonia-valencia-disparaissait-il-y-a-21-ans-5b3a97c855324d3f13227a9c

avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par el gringo le Mer 4 Juil - 3:16

Excellent article, Kassandra!!! Les médias continuent de parler de cette affaire, c'est une très bonne chose!!! En ce qui concerne cet article, la date de la disparition de Begonia est très précise, le 3 juillet 1997. J'ai pu lire de très nombreux articles à ce sujet et c'est la première fois que je tombe sur une date aussi précise. A chaque fois, il était mentionné que Begonia avait disparu dans le courant du mois de juillet 1997. Par contre, il y a un élément qui m'intrigue. En effet, la famille de Begonia a signalé sa disparition à la police le 12 août 1997 car, elle n'avait plus de nouvelles de cette dernière depuis environ 3 semaines. Si cette information est exacte, Begonia n'a pas disparu le 3 juillet 1997. Mais plutôt vers la mi juillet, voire la troisième semaine du mois de juillet 1997.
Autre élément important, dans de nombreux articles, il est mentionné que deux enquêteurs travaillent sur cette affaire. Hors, cet article mentionne qu'un seul enquêteur travaille sur cette affaire, à savoir, le chef d'enquête, Bernard Frecinaux. Il faut savoir que le chef d'enquête est aussi commissaire de police judiciaire donc, il a énormément de responsabilités et de dossiers à gérer. Le mieux, ce serait de créer une nouvelle cellule d'enquête et d'y adjoindre de nouveaux enquêteurs afin qu'ils puissent travailler à temps plein sur ce dossier. Sans cela, cette affaire est vouée à rester une énigme judiciaire...

el gringo

Messages : 350
Date d'inscription : 17/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Kassandra88 le Mer 4 Juil - 9:29

Bonjour el Gringo,

el gringo a écrit:Excellent article, Kassandra!!! Les médias continuent de parler de cette affaire, c'est une très bonne chose!!! En ce qui concerne cet article, la date de la disparition de Begonia est très précise, le 3 juillet 1997. J'ai pu lire de très nombreux articles à ce sujet et c'est la première fois que je tombe sur une date aussi précise.  A chaque fois, il était mentionné que Begonia avait disparu dans le courant du mois de juillet 1997. Par contre, il y a un élément qui m'intrigue. En effet, la famille de Begonia a signalé sa disparition à la police le 12 août 1997 car, elle n'avait plus de nouvelles de cette dernière depuis environ 3 semaines. Si cette information est exacte, Begonia n'a pas disparu le 3 juillet 1997. Mais plutôt vers la mi juillet, voire la troisième semaine du mois de juillet 1997.



Pourquoi la famille a t'elle mis autant de temps pour signaler la disparition de Begonia?
Le couple battait-il de l'aile?

Cela me suggère deux hypothèses:
Quelqu'un a t'il voulu se débarrasser d'une femme bien précise et en tuer d'autres de la même façon pour qu'on ne sache pas qui était la véritable cible? (Ce qu'on désigne comme la théorie des cadavres exquis)
A l'inverse, quelqu'un qui voulait se débarrasser d'une femme, a t'il joué les copycat?
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par el gringo le Jeu 5 Juil - 3:53

En fait, le gros soucis avec Begonia, c'est qu'elle n'avait pas beaucoup de contacts avec sa famille... Etant donné qu'elle voyait rarement sa famille, ses parents, son frère ne se sont pas inquiétés lorsqu'elle n'a plus donné de nouvelles. Concernant, son couple, apparemment son mari était en psychiatrie au moment des faits.

D'après moi, le tueur a voulu tuer toutes ses femmes car elles étaient fragiles et vulnérables donc, elles représentaient des proies faciles. De plus, il savait pertinament bien que leurs disparitions provoqueraient peu de remue ménage. En effet, personne n'avait signalé la disparition de Martine Bohn, ni la disparition de Nathalie Godart, ce qui compliqua la tâche des enquêteurs.

Concernant le copycat, on peut exclure cette hypothèse vu que les cinq victimes ont été tuées par le même tueur. Ce fut prouvé par les médecins légistes.

Ce qui m'interpelle avec ce tueur c'est sa grande faculté à entrer en contact avec des femmes, sans éveiller le moindre soupçon, sans que personne ne se souvienne de lui, sans laisser la moindre trace... Il se fond veritablement dans la masse. En effet, il n'y a aucune piste, aucun début de piste, aucun élément qui puisse nous conduire vers le tueur. On ne peut formuler que des hypothèses.
On est face à un tueur déflagrant : il tue de nombreuses victimes sur une courte période. Le plus troublant dans cette affaire, c'est que tout s'arrête brusquement. Là encore, on peut formuler des hypothèses mais on ne peut prouver la moindre chose, le moindre élément. Une chose est certaine, si ce tueur est en vie, il peut recommencer à tout moment...

el gringo

Messages : 350
Date d'inscription : 17/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

DDM

Message par Enhadyone le Lun 30 Juil - 14:02

Bonjour,

Je suis relativement nouvelle dans ce forum et, bien que je lise beaucoup, ne communique pas énormément jusqu'à présent.

Je vis en Belgique, et viens de m'installer à Mons, bien que je connaisse cette ville depuis des années étant donné que j'y ai fait mes études jusqu'en 2008.

Je m’intéresse au cas du dépeceur de Mons depuis déjà quelque temps et vous lire a enrichi les scénarios possibles que j'avais à l'esprit. Je me permets de venir poster certaines questions/ interrogations/théories :

1) Si mes souvenirs sont bons, je pense que c'est El Gringo qui a mentionné la possibilité que le dépeceur soit maquettiste. Cette approche est élégante et expliquerait l'aspect minutieux des découpes.

Au vu de l'utilisation d'une scie à métaux, je me suis posée la question s'il ne pouvait pas s'agir d'un bijoutier ou horloger, étant connus pour leur minutie également et leur travail du métal. Il existe à ce sujet une bijouterie active dans le centre de CUESMES depuis 1961 dont l'un des anciens propriétaires, qui vivait également à CUESMES, avait 44 ans en 1996. Il avait donc son logement et son lieux de travail proche de la rue Emile VANDERVELDE, premier site de dépôt des sacs, ayant eu lieu pendant plusieurs mois entre juillet 1996 et mars 1997. Je continue de creuser cette piste pour l'instant.

2) Quelque chose m'interpelle particulièrement dans l'historique des faits: dès que la "cachette" à la rue Vandervelde est découverte (22 mars 1997), le dépeceur va se débarrasser des autres sacs en sa possession dans un laps de temps assez court (jusqu'au 12 avril 1997). Il met en scène le dépôt de ses sacs, comme il l'a fait avec le dépôt des bustes plus tôt (rivière de la Haine, avenue des Bassins).

Selon les enquêteurs, le meurtre de Begonia Valencia est aussi attribuable au tueur (le crâne et les vertèbres découverts en 1998 auraient été sciés à la scie à métaux, de la même manière que les autres corps découverts en 1997). Cependant, les restes de Begonia Valencia semblent avoir été cachés de la vue des passants, ont été trouvés par des enfants qui jouaient dans ce verger comme par chance. D'ailleurs aucun autre élément de son corps n'a été retrouvé jusqu'à présent. Ceci m'interpelle pour deux raisons:

a. le dépeceur semble vouloir être discret après s'être joué des enquêteurs...peut être souhaite t il simplement pouvoir continuer à tuer sans que les enquêteurs ne le poursuivent. S'il n'y a plus de cadavre, il n'y a plus d'agitation de l'opinion publique et donc moins de chance qu'on l’empêche de tuer.
b. s'il avait continué à tuer des femmes de milieux défavorisés, dont la disparition n'est pas toujours soumise à la police, n'est il pas possible qu'il continue à tuer simplement en adaptant sa méthode pour disposer des corps afin d'empêcher toute personne de les retrouver?

3) Le Parisien écrit en 1999 " Les examens médico-légaux, qui se sont intéressés à la manière dont les chairs étaient entamées par les instruments tranchants, ont révélé que le dépeceur utilisait indifféremment sa main droite ou sa main gauche. Il serait donc ambidextre, à moins qu´il n´y ait deux dépeceurs. Et puis, il y a la « signature » du dépeceur. A Perpignan, les jeunes filles ont été méthodiquement éviscérées. A Mons, « une signature analogue » figure sur l´un des deux troncs retrouvés (les trois autres ainsi que trois crânes demeurent manquants). Le parquet se refuse toutefois à préciser la nature exacte de cette « abdominale signature »." http://www.leparisien.fr/faits-divers/l-affaire-du-depeceur-de-mons-relancee-a-perpignan-22-03-1999-2000528857.php

D'une part, avez vous eu vent de cette signature du DDM? D'autre part, avons nous plus de renseignements sur ces découpes et le fait que le tueur soit, soit ambidextre, soit accompagné?

En vous remerciant pour vos commentaires/observations, je vous souhaite une bonne journée




Enhadyone

Messages : 21
Date d'inscription : 02/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Kassandra88 le Lun 30 Juil - 14:16

Bonjour Enhadyone,

Je n'apporterai pas de réponse car je ne suis pas celle qui connait le mieux le dossier ici. Je préciserai juste que le dépeceur de Perpignan a été identifié et condamné récemment et qu'il n'est pas le dépeceur de Mons, bien qu'un temps on ait pensé qu'il puisse s'agir de la même personne. Il y a eu en effet des SDF qui se trouvaient autour de la gare de Mons qui avaient quitté Mons pour Perpignan.

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/justice-proces/justice-jacques-rancon-condamne-a-perpetuite_2675778.html
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par el gringo le Mar 31 Juil - 2:20

Bonsoir Enhadyone et bienvenue sur le forum.

Je suis l'affaire du depeceur de Mons depuis le début et ces dernières j'ai collecté un maximum d'informations à ce sujet.
Concernant votre piste tous les scénarios sont possibles mais la personne que vous mentionnez n'a pas du tout le profil d'un tueur en série. Il s'agit d'une personne respectable et jouissant d'une excellente réputation dans la région. De plus, il n'a jamais été cité dans ce dossier, n'a jamais été vu en compagnie des victimes ou fréquenté les mêmes lieux que les victimes.
Concernant les découpes de corps, j'ai pu suivre de nombreuses affaires où des corps furent découpés et très souvent, les tueurs n'avaient aucune compétence professionnelle. Prenons l'exemple de Jacques Rançon, ce dernier avait réalisé des découpes d'une précision chirurgicale alors qu'il n'avait aucune compétence professionnelle. A partir du moment ou vous êtes appliqué dans ce que vous faites, il est tout à fait possible de découper un corps proprement. Généralement, la police perd beaucoup de temps en recherchant des médecins ou des bouchers alors qu'au final, il s'agit bien souvent de citoyens lambdas...
Concernant les dépôts, le tueur a encore réalisé un dépôt le 18 avril 1997, à la Rue de Saint Symphorien, à Havré.
Concernant les bustes, il ne s'agit pas d'une mise en scène, en fait, concernant le buste de Martine Bohn, c'était l'été, le niveau de la Haine était bas et le buste est resté sur place. Concernant le buste de Nathalie Godart, à mon avis, il n'a pas eu le temps nécessaire pour le jeter à l'eau ou alors il a été surpris par des gens qui passaient par là et il a pris peur. Voilà pourquoi il ne l'a pas jeté dans la Haine. J'ai pu constater au cours de mes recherches qu'il se débarrasse très vite des grosses parties corporelles comme les troncs. Par contre, il stockait les membres à la Rue Émile Vandervelde, à Cuesmes. A mon avis, la raison est très simple, avec un tronc, on peut reconnaître plus facilement un corps, savoir de quelle manière la personne à été tuée... et en plus, l'odeur d'un tronc en putréfaction est beaucoup trop difficile à masquer...
Concernant le meurtre de Begonia, je suis entièrement d'accord avec vous. D'après moi, il a enterré le corps de Begonia et ce crâne a été retrouvé par chance.
J'ai l'intime conviction qu'il s'est adapté, il avait compris que les dépôts de sacs étaient devenus dangereux donc, il a certainement adopté de nouvelles méthodes : enterrer les parties corporelles, dissoudre les parties corporelles dans de l'acide... il y a énormément de possibilités. La seule limite, c'est l'imagination... Tout ceci pourrait expliquer pourquoi un tel "silence" depuis 1997...
A mon avis, il a tout simplement changé de mode opératoire.
Je suis d'accord avec vos observations concernant les femmes défavorisées, ce sont des proies faciles. Généralement, les disparitions ne sont pas signalées à la police et quand elles sont signalées à la police, les recherches sont sommaires...
Concernant cette fameuse signature, il n'y a que cet article qui mentionne ce détail aussi sordide. Cela n'a jamais été confirmé par la parquet de Mons et d'ailleurs le parquet a toujours été très discret concernant cette affaire...
Dans la presse belge, je n'ai jamais lu ce détail sordide.
Concernant les découpes, effectivement, j'ai pu lire qu'il y avait des découpes de gaucher et des découpes de droitier. Donc, soit, le tueur était ambidextre soit, il était accompagné mais on ne peut rien certifier à ce propos.
Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à les poser.


el gringo

Messages : 350
Date d'inscription : 17/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Kassandra88 le Mer 1 Aoû - 10:52

Dommage qu'on ne puisse pas voir le profilage de Mathieu:
http://guillotine.cultureforum.net/t3100-affaire-du-depeceur-de-mons
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Situation économiques des victimes et approche des victimes

Message par Ariane le Dim 5 Aoû - 22:09

Il se pourrait également que l’enquête a porté son attention uniquement sur Mons. Il est possible également que les victimes aient eu un contact avec une personne issue d’une agence de financement et que cette personne ne vivait ni habitait Mons, il est fort possible aussi que ce préteur ai proposé de préter l’argent via ses finances à j’lui sous le couvert d’une publicité de financement facile.

Les victimes ont donc probablement eu un rendez-vous de dernière minute leur annonçant qu’elles avaient obtenu le crédit dont elle avaient urgemment besoin et de ce fait elles ont toutes fait confiance à un individu sans se méfier.

Cette personne pouvait venir de plusieurs endroits avec de la pub du genre demandez un prêt et recevez une réponse rapide tout est possible et c’est ce que moi je crois, j’ai connu un homme très bizarre qui exploitait ce genre d’activité c’estpour Cela que j’en parle ! Il n’était pas de Mons mais s’y était rendu! Je me suis pas mal posée de questions depuis bien des années mais une intuition ne peut étayer aucune théorie et peut tout simplement aussi être une mauvaise intuition lorsque vous avez été concernée par un homme comme cela !
Je ne pense pas que les endroits soient liés à quelque chose d’historique mais bien à quelque chose de symbolique lié à un vécu du criminel. Il est fort probable que ce criminel ait eu à subir une perte d’un proche ce qui l’aurait amené à un comportement froid et criminel! Il aurait pu causer la mort de quelqu’un avant ! Quelqu'un Qui le touchait de très proche ! Ce personnage doit avoir eu un comportement toujours très psychorigide dans son existence c’est dumoinsmon avis. Je n’ai jamais eu connaissance de tous les détails liés à la vie et lapersonnalité de chaque victime mais je pense que la clé est dans une chose que chacune des victimes a du solliciter et que finalement ce tueur ait eu la pool position pour pouvoir les approcher !

avatar
Ariane

Messages : 29
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Enhadyone le Mar 7 Aoû - 15:56

Ariane,

Je suis d'accord, mais ca pourrait par exemple être simplement le fait d'offrir un verre à ces femmes dans le quartier de la gare qu'elles fréquentaient toutes.

ElGringo,

Les personnes respectables qui ont une bonne réputation sont parfois de plus grands malades que d'autres. Exemple concret récent: le violeur de la Sambre, qui a au moins 40 victimes à son actif. La minutie du travail du tueur en série laisserait justement penser qu'il s'agit d'une personne à l'aspect rigide et perfectionniste. Je verrai donc plus notre DDM comme étant un costard-cravate.

Enhadyone

Messages : 21
Date d'inscription : 02/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Kassandra88 le Mar 7 Aoû - 21:55

avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Ariane le Mer 8 Aoû - 1:17

Oui et justement ce que je voudrais savoir c ‘est si ces femmes avaient fait une recherche pour obtenir un prêt personnel même petit si elles en avaient parlé parce que le point commun des victimes serait justement quelqu’un qui aurait profité de leur faiblesse financière et ou sociale elles auraient eu confiance et aurait pu suivre ce type en costume cravate et belle voiture ce genre d’individu aveuglément sous prétextequ’elle Aurait obtenu enfin le crédit demandé ! Les enquêteurs ont toujours pensé à quelqu’un côté medical pas moi j’ai plutôt pensé à un sauveteur financier mais j’en esais pas où on pourrait lire plus de détails sur la vie des victimes au niveau social et financier !
Qui sait qui s’occupe encore de ce dossier à la cellule Corpus son nom et ses coordonnées merci !
avatar
Ariane

Messages : 29
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Kassandra88 le Mer 8 Aoû - 8:53

@Ariane:
Zone de police Mons-Quévy
Adresse : Boulevard Sainctelette 76, 7000 Mons
Téléphone : 065 97 90 00 (0032 65 97 90 00 hors Belgique)
Demander la cellule corpus.

avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Ariane le Mer 8 Aoû - 14:15

Merci beaucoup bonn journée !
avatar
Ariane

Messages : 29
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Ariane le Jeu 9 Aoû - 1:30

Pourriez-vous me dire si il y a une adresse mail de la cellule Corpus à laquelle on peut écrire merci bonne soirée !
Ariane
avatar
Ariane

Messages : 29
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Kassandra88 le Jeu 9 Aoû - 14:59

Ariane a écrit:Pourriez-vous me dire si il y a une adresse mail  de la cellule Corpus à laquelle on peut écrire merci bonne soirée !
Ariane

Je n'ai pas trouvé d'adresse mail de contact sur le net. Pourtant, ce serait un +

Archive de 1997:
http://www.vivreici.be/article/detail_les-reportages-depeceur-de-mons-20-ans-d-enquete-et-pas-d-auteur?id=110240
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Ariane le Jeu 9 Aoû - 17:03

Bien merci à vous au fait qui êts-vous? Moi je suis une retraitée belge de 65 ans qui vit en partie en Rep Dom et en partie en Belgique. Peut-on s’écrire en message privé ? Je vous expliquerai quelque chose si évidemment cela vous intéresse. C’est gentil j’ai vu sur cet article qu’il y a une petite enveloppe alors je suppose que c’est là qu’on peut tenter d’écrier Quelque chose si on en a envie bonne ournée à vous.
Ariane
avatar
Ariane

Messages : 29
Date d'inscription : 05/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Kassandra88 le Jeu 9 Aoû - 17:08

Ariane a écrit:Bien merci à vous au fait qui êts-vous? Moi je suis une retraitée belge de 65 ans  qui vit en partie en Rep Dom et en partie en Belgique. Peut-on s’écrire en message privé ?  Je vous expliquerai quelque chose si évidemment cela vous intéresse. C’est gentil j’ai vu sur cet article qu’il y a une petite enveloppe alors je suppose que c’est là qu’on peut tenter d’écrier Quelque chose si on en a envie bonne ournée à vous.
Ariane

Bien sur Ariane vous pouvez me contacter en mp.
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépeceur de Mons

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 27 sur 30 Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28, 29, 30  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum