Affaire Jean Claude Delaval

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Affaire Jean Claude Delaval

Message par Kassandra88 le Mar 29 Aoû - 18:52

Bonjour,

J'ouvre ce fil pour répondre au souhait des internautes de détacher ce sujet de la nébuleuse Grégory.

L'histoire du meurtre de jean Claude commence ici:

http://legreleilcourtencore.forumactif.org/t75p825-gregory-villemin#14236











Dernière édition par Kassandra88 le Mar 29 Aoû - 23:29, édité 1 fois
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 9668
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Casta le Mar 29 Aoû - 19:02

Grégory V. et Jean-Claude Delaval ; deux enfants assassinés dans la même région, dans des circonstances pratiquement identiques, à 35 ans d'intervalle. Deux affaires qui présentent des similitudes frappantes. Les 11 et 25 avril 1949, Détective publiait sous les plumes de Marcel Carrière et de Jean Willemborg, deux reportages sur l'affaire Delaval, âgé de 6 ans, venait d'être assassiné au hameau de la Bolle, près de Saint-Dié dans des circonstances mystérieuses. Son cadavre fut retrouvé dans un torrent et l'assassin n'a jamais été arrêté. Comment ne pas penser à l'affaire Grégory? D'autant que le Nouveau Détective est en mesure de révéler qu'un proche parent de Grégory a connu la famille Delaval.

EPINAL


Vengeance. Le 16 octobre 1984, le petit Grégory, âgé de 4 ans à peine a disparu depuis une vingtaine de minutes que son assassin revendique son crime au téléphone au nom de la vengeance.
-"je me suis vengé", dit-il d'une voix rauque contrefaite "j'ai pris le fils du chef" . Je l'ai étranglé et je l'ai jeté dans la Vologne"
Ce mot, le corbeau le répète dans la lettre anonyme qu'il a postée quelques instants auparavant à la poste de Lépanges.
-"ma vengeance est faite", lit-on.
Et quatre heures plus tard, lorsque les sauveteurs arrachèrent le cadavre de l'enfant du lit glacé de la rivière, ils sont immédiatement frappés par la mise en scène macabre de sa mort ; les cordelettes qui lient les poignets et les chevilles de Grégory ne sont pas serrées. La corde qui entoure le cou du petit garçon est nouée de façon lâche. L'assassin a à peine ligoté l'enfant; il a seulement fait semblant. Il ne l'a pas étranglé. C'est seulement un simulacre d'étranglement. Comme s'il s'agissait d'un symbole.
Le président Simon, lorsqu'il a repris l'enquête, après le juge Lambert, s'est longuement interrogé sur le sens de cette étrange mise en scène. La clef se trouve sans doute dans les centaines de messages anonymes que le corbeau a envoyés aux membres de la famille V. pendant les trois ans qui ont précédé le crime. Dans ces messages, il est sans cesse fait référence à d'obscures histoires du passé. Ces histoires sinistres, que l'on se raconte à voix basse surtout à la nuit tombée. L'hiver, quand le vent fait grincer les noirs sapins de la forêt vosgienne. Les V. seraient victimes d'une terrible malédiction. Comment expliquer autrement que les membres soient frappés de mort violente, les uns après les autres : le grand-père Gaston s'est pendu, l'oncle Emilien a été tué, le crâne fracassé contre une cuisinière, l'arrière-cousin a été retrouvé noyé dans une rivière. Et, à présent, c'est au tour de Grégory.

Dans les querelles de village se cache le mobile du crime

En chuchotant de village en village, on évoque un secret remontant à ces années lointaines, un secret qui tourmenterait certains vieux habitants de la vallée. On évoque à voix encore plus basse, l'assassinat d'un petit garçon dont le corps avait été jeté dans un petit ruisseau. C'était il y a quarante ans. Le Nouveau Détective est aujourd'hui en mesure de révéler ce qui s'est réellement passé. Les circonstances de cette affaire ressemblent extraordinairement à celles de l'affaire Grégory. Et son assassin n'a jamais été retrouvé. Il vit peut-être encore l'une des maisons de la vallée...
Nous sommes allés enquêter dans le hameau de la Bolle, où le crime a été perpétré, à une trentaine de kilomètres de Lépanges. Perdues parmi les pavillons blancs modernes, une dizaine de maisons en vieilles pierres permettent d'imaginer la physionomie que devait avoir le petit village à l'époque. La maison où vivait Jean-Claude Delaval, l'enfant qui a été assassiné n'a pas changé. Au rez-de -chaussée, le café-épicerie qui était tenu par ses parents. Au premier, les chambres. A une soixantaine de mètres devant le café-épicerie, un torrent dont les eaux à cet endroit coulent lentement.
Le 1er avril 1949, c'est à la tombée de la nuit que Jean-Claude disparait comme Grégory. Très vite, ses parents s'affolent. Le petit garçon, âgé de 6 ans, est passionnément aimé, gâté par son père. Attenter à sa vie est atteindre ce dernier dans ce qu'il a de plus cher, de plus précieux. De même, en tuant Grégory, son assassin a-t-il voulu atteindre son père, Jean-Marie?
Monsieur Delaval alerte les gendarmes de Saint-Dié. Les recherches commencent. C'est Claude Grandjean, un petit garçon de 6 ans qui a vu Jean-Claude pour la dernière fois. Les deux enfants avaient joué ensemble au bord du petit ruisseau. Au bout d'un moment, Jean-Claude s'était retrouvé seul car "petit Claude" était rentré chez lui.
Aidés de volontaires, les gendarmes commencent à fouiller les bords du petit torrent. C'est comme une hallucinante répétition de la scène macabre qui se déroulera à Lépanges, trente ans plus tard. Sauf que c'est à l'aide de lanternes que les sauveteurs éclairent le lit noir de la rivière, que c'est sous la lumière vacillante d'une flamme qu'ils découvrent le cadavre de Jean-Claude à demi-immergé dans l'eau.
L'homme qui emporte le petit garçon dans ses bras éprouve une impression curieuse. La même impression qu'éprouveront trente ans plus tard les pompiers de Docelles en portant le corps de Grégory. L'impression que les deux petits garçons ne se sont pas débattus avant de mourir Les vêtements de Jean-Claude, comme ceux de Grégory, sont intacts. Les deux enfants semblent n'avoir pas eu peur de leur assassin. Leur mort a été brutale. Comme s'ils avaient été tués par surprise.
Dans les deux cas, l'autopsie prouvera qu'ils ne sont pas morts noyés. Jean-Claude Delaval a sans doute succombé à la suite d'un violent coup sur la tête porté à l'aide d'un tranchet de bois. Grégory, lui, est peut-être mort par hydrocution.
Dans les deux cas, l'assassin n'en voulait pas particulièrement aux enfants. A travers eux, c'est leurs pères qui étaient visés. Comme en témoigne l'étrange mise en scène macabre des deux assassinats,  Grégory est ligoté de manière lâche, inutile. Jean-Claude a le petit doigt de la main gauche sectionné et son corps est marqué de quatre entailles profondes. L'autopsie pratiquée sur le petit Jean-Claude démontre qu'il était encore vivant quand les sauveteurs ont commencé à le chercher. Son assassin le cachait quelque part. Peut-être observait-il de loin le long ruban lumineux que dessinaient les lanternes des sauveteurs dans la nuit?
De même, dans l'affaire Grégory, le président Simon pense que le petit garçon était encore en vie quand on a commencé à le chercher au bord de la Vologne.
A la lumière de ces premiers indices, les policiers de Saint-Dié et de Nancy, chargés de l'enquête sur la mort de Jean-Claude Delaval sont arrivés aux mêmes conclusions que les enquêteurs chargés de l'affaire Grégory : il faut chercher l'assassin parmi les proches de la victime. Il habite le village. Il se cache sous un visage familier. C'est dans des querelles de village que se trouve le mobile du crime.

Elle doit quitter la région : il y a trop de haine concentrée

• A la Bolle, comme dans la vallée de la Vologne, trente-cinq ans plus tard, tous les habitants sont suspectés les uns après les autres. Un grand nombre d'entre eux sont même arrêtés et ne sont relâchés qu'après avoir présenté un solide alibi. L'enquête s'enlise. Une atmosphère de suspicion empoisonne le petit hameau. Il ne manque que le corbeau pour que l'affaire soit tout à fait comparable à celle de Lépanges-sur-Vologne. Et voici justement qu'il surgit après la mort de Jean-Claude ! Une lettre anonyme est envoyée à la mère du petit garçon, accusant son mari d'avoir une maîtresse. Une seconde est envoyée à MS..., l'époux de la soi-disant maîtresse, l'avertissant lui aussi qu'il est cocu. A la Bolle comme à Lépanges, l'opinion commence à se passionner pour ce fait divers hors du commun. Des journalistes viennent de Paris et envahissent le hameau de la Bolle. Quant aux enquêteurs, ils sont sur la sellette Après avoir interrogé une foule de gens, vérifié une centaine d'alibis, ils ne savent plus à quel saint se vouer. Mais soudain, Josiane Patenotte, une fillette âgée de 7 ans, leur désigne du doigt un possible coupable ! La petite fille habite avec ses parents la maison qui se trouve en face de celle des Delaval.
• - J'ai vu Jean-Claude, dit-elle. Il est venu chez nous le soir du crime. Il était insupportable. Ma mère l'a giflé.
• Aussitôt, Mme Marie-Louise Patenotte est arrêtée. Elle proteste mais on ne la croit pas. Les habitants de la Bolle la désignent du doigt. La haine flambe dans le hameau.
• L'hallucinant parallèle entre les deux affaires se poursuit. Comme Christine V. , Marie-Louise Patenotte demande à être soumise au sérum de vérité. Et elle finit par être relâchée, après avoir été mise totalement hors de cause. Elle a cependant reconnu être le corbeau. Mais elle quittera à jamais la région où trop de méchancetés se sont concentrées. Exactement comme Christine, qui a décidé de ne plus jamais habiter la vallée de la Vologne, où il y a trop de haine.

Aujourd'hui encore, au hameau, on n'aime pas évoquer cette affaire

Au hameau de la Bolle, aujourd'hui encore on n'aime pas évoquer l'affaire Delaval. -Petit Claude- , le petit garçon qui jouait avec Jean-Claude Delaval juste avant qu'il ne soit tué, est devenu grand. Il vit à Gérardmer, où nous l'avons retrouvé :
- La police m'a questionné pendant deux ans, dit-il. Les policiers venaient même me chercher à l'école. Tout le village a été soupçonné.
L'assassin est-il mort ou vivant? Vit-il toujours ici ou a-t-il quitté le pays? Cette question qui, pendant des décennies, a rongé les habitants du hameau, avait fini par être oubliée. Mais l'assassinat de Grégory l'a remise à l'ordre du jour. Même si les habitants pensent qu'il n'y a pas de lien direct entre les deux drames, ils jugent que les similitudes sont nombreuses et troublantes. Même si le hameau de la Bolle est loin de Lépanges.
- Trente kilomètres, à l'époque, ce n'était pas une petite distance, rappellent-ils. On roulait à vélo dans ce temps.
Précisément, le Nouveau Détective est en mesure de révéler de sources sûres, qu'un proche de Grégory au moins, venait souvent à vélo au hameau de la Bolle. Il fréquentait le café-épicerie de M. Delaval. On raconte même dans le pays que M. Delaval lui aurait prêté de l'argent. Cet homme, qui était à l'enterrement de Grégory, a connu, dans les moindres détails les circonstances de la mort du petit Jean-Claude...

Enquête : Jean-Paul PRADIER


source : Le Nouveau Détective


Dernière édition par Casta le Mer 30 Aoû - 16:53, édité 1 fois
avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5311
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Casta le Mar 29 Aoû - 19:03

École de la Bolle, l'année après l'assassinat de Jean-Claude. Des Patenotte, mais pas de Josiane...

avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5311
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par titine le Mar 29 Aoû - 19:07

Merci beaucoup. De là à ce qu'on trouve d'autres affaires similaires dans le coin, le terme tentaculaire sera faible.


avatar
titine

Messages : 856
Date d'inscription : 07/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par VLFR le Mar 29 Aoû - 21:45

Bonjour, d'apres twitter et la personne qui a mis en évidence ce fait, il y aurait une personne proche qui fréquentait le café du père de JCD, et une personne de la famille B---E qui habitait à moins de 800m.

VLFR

Messages : 86
Date d'inscription : 21/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Casta le Mar 29 Aoû - 23:15

Twitter.... VLFR...

OK, mais qui, derrière ce compte ?
avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5311
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par titine le Mer 30 Aoû - 0:37

Bonsoir,
Je viens de jeter un oeil dans les recensements de 1936 sur St dié, quartier La Bolle.
On y trouve une famille V mais avec terminaison en AIN.
une autre famille du nom du quartier, petite famille, nés sur St Dié. A voir s'il sont liés à ceux d'Aumontzey. Je ne sais pas si ce crime a un vrai rapport avec l'affaire G. V.
Hormis la méthode, avec quelques variantes...

Il vaut mieux rester prudents avant de tout relier. On sait déjà que parole de journaliste n'est pas parole d'Evangile.
Néanmoins, il est intéressant de se pencher sur ce petit garçon. A suivre, donc.

***Sur le site du kiosque vosgien, je ne trouve rien. (à moins que je cherche mal).

Casta, il me semble que Cl Th s'y intéresse aussi, non ?
avatar
titine

Messages : 856
Date d'inscription : 07/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Casta le Mer 30 Aoû - 12:01

Tiens, tiens...

Le grand-père de Murielle n'habitait qu'à quelques minutes de La Bolle...



avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5311
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Kassandra88 le Mer 30 Aoû - 12:06

Merci Casta,
Et si cette affaire n'a (comme disait Mike) aucun lien avec l'affaire Grégory, elle a pu donner des idées. Un enfant tué, X années plus tard, on ne sait toujours pas par qui .....De quoi imaginer qu'une telle histoire pourrait se répéter avec les mêmes conséquences.
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 9668
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Casta le Mer 30 Aoû - 12:14


avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5311
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Casta le Mer 30 Aoû - 13:12

A noter qu'on ne retrouve plus cette famille (Ernest-Elisa et leurs trois enfants) dans le registre de 1936 de Saint-Dié, quartier le Cardinal

Sachant que Lucien (père de Murielle) est né à Sénones, je suis allé voir dans les registres de ce patelin, mais je n'ai pas trouvé.
J'ignore aussi quand Lucien s'est installé à Laveline...
avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5311
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par VLFR le Mer 30 Aoû - 16:35

Casta a écrit:Twitter.... VLFR...

OK, mais qui, derrière ce compte ?

D'apres ce que j'ai trouvé, la personne qui discute de tout ca sur Twitter est la meme (en tous cas meme pseudo) que celle qui en parlait sur le site de C T , et dont on retrouve encore la trace sur les fichiers Word (notés module1, 2 ou 3). Il me semble que c est une personne comme celles qui interviennent sur ce forum, qui cherche à comprendre ce qu'il s'est passé. mais je comprends le scepticisme, et il est vrai que c'est mieux si on peut verifier.
Sinon je pense qu'il y a un lien, même indirect, entre les deux affaires. Je pense que, a minima, l'idée de mettre GV dans une riviere pour se venger des parents est venue de ce fait divers précisément. Si la famille de JCD a changé de région, c etait peut etre aussi un moyen d'aboutir a la meme consequence, soit pour des motifs personnels, soit peut-etre pour des motifs professionnels ??

VLFR

Messages : 86
Date d'inscription : 21/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Casta le Mer 30 Aoû - 17:28

Possible, VLFR.

Je n'ai pas trouvé de Delaval ni de Patenotte dans le registre de recensement de population de 1936 (le dernier en date publié sur internet) au quartier La Bolle de Saint-Dié en tout cas.

Il est vrai que ces deux familles ont pu s'installer plus tard dans ce quartier.
avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5311
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par meygem le Sam 2 Sep - 19:25

Casta a écrit: A noter qu'on ne retrouve plus cette famille (Ernest-Elisa et leurs trois enfants) dans le registre de 1936 de Saint-Dié, quartier le Cardinal

Sachant que Lucien (père de Murielle) est né à Sénones, je suis allé voir dans les registres de ce patelin, mais je n'ai pas trouvé.
J'ignore aussi quand Lucien s'est installé à Laveline...

Bonsoir,  

As-tu cherché à Moussey ?
Les B---E  ont énormément bougé.
La famille est originaire de Russ dans le Bas-Rhin.
MAL est née à Cirey sur Vésouve, Lucien 1er  a travaillé pour  Les Etablissements Bechmann, usine de coton  à Val-et-Châtillon, près de Petitmont , où CV est née, les deux familles (les B---E et les Bl---se), se connaissaient. La mère de CV se remariera avec le beau-frère de Lulu 1er.

On retrouve les B---E à Sénones.

Et puis, regarde bien ce qui suit, 2 Ernest pour le prix d'un !  Wink  

Le bon est le premier mais cela nous incite à faire attention.

Moussey - Baptêmes & Naissances (1773 - 1905) - Mis à jour le 23 octobre 2012)
Date : 14/10/1887
Nom : BOLLE
Prénoms : Ernest
Prénoms père : Jules
Profession Père : Contremaitre
Nom mère : HUFSCHMIDT
Prénoms mère : Marie

Moussey - Baptêmes & Naissances (1773 - 1905) (Mis à jour le 23 octobre 2012)
Date : 11/11/1870
Nom : BOLLE
Prénoms : Ernest
Prénoms père : Nicolas
Profession Père : Bucheron
Nom mère : VEILER
Prénoms mère : Marie Anne
avatar
meygem

Messages : 1094
Date d'inscription : 19/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Casta le Sam 2 Sep - 19:33

Oui, meygem. Les recherches généalogiques peuvent parfois s'avérer piégeuses.

Le plus prudent, si on veut éviter ces pièges, c'est d'aller en personne consulter les archives (communales et paroissiales). Il m'est arrivé de le faire. Ça prend pas mal de temps.

J'ai cherché aussi à Moussey mais j'ai pu louper quelque chose avec le fatigue. Smile
avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5311
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par meygem le Sam 2 Sep - 19:51

Bon, c'est maigre mais sait-on jamais?
JARDEL Elisa
mariage 1913 : B... E... 1913 - 1958 La Houssière, 88430, Vosges, France

Si tu as un accès Premium sur Généanet (moi, pas)

  Est républicain 1916/06/20
...de Ernest, fileur, et de Elisa Jardel. - Andrée Peter, fille de Al-phonse, maçon, et de Marie Misbade. -Camille-Marcel Masson,... (Nancy, Meurthe et Moselle, France - 1916)

  L'Est républicain 1938/08/12
...Bplle Ernest, liée, Jardel Elisa, à Petitmont, s enfants.... (Petitmont, Meurthe et Moselle, France - 1938)

Je ne suis pas responsable de la  faute de frappe sur Bplle
avatar
meygem

Messages : 1094
Date d'inscription : 19/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Casta le Sam 2 Sep - 19:55

Pour tout dire, je crois qu'on risque de s'égarer en cherchant à explorer ce type de pistes.
Si j'avais eu à choisir en tant qu'officiel en charge de cette enquête (ce que je ne suis nullement), je commencerais par chercher ce qui a pu déclencher les tout premiers appels anonymes.

Il y a une sorte de fureur croissante dans ces harcèlements. La souffrance infligée aux victimes par ces lettres et ces appels n'a pas suffit à la calmer. Elle semble n'être retombée qu'après avoir accompli cet acte monstrueux.

L'analyse de remjxii me paraît très intéressante. La souffrance d'une personne qui ne connaît pas ses origines biologiques pourrait être la cause de cette terrible affaire. Liliane a dit un jour au corbeau que son mari en souffrait beaucoup.
Il faudrait peut-être davantage chercher du côté du nom de jeune fille de Jacqueline.
avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5311
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par meygem le Sam 2 Sep - 20:00

Casta a écrit: Il faudrait peut-être davantage chercher du côté du nom de jeune fille de Jacqueline.

J'ai essayé et rien. Je sais juste que Daniel T (son frère) est mort il y a 2 ans (de mémoire).
avatar
meygem

Messages : 1094
Date d'inscription : 19/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Casta le Sam 2 Sep - 20:02

Oui. On a pas mal de renseignements sur pas mal de protagonistes de cette affaire mais quasi rien du côté des Th.riot...
avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5311
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Casta le Sam 2 Sep - 20:07

Je n'ai même pas le nom de sa mère... Shocked
avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5311
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par meygem le Sam 2 Sep - 20:14

J'ai essayé et rien. Je sais juste que Daniel T (son frère) est mort il y a 2 ans (de mémoire). Non, en 2013, donc il y a 4 ans.
avatar
meygem

Messages : 1094
Date d'inscription : 19/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Casta le Sam 2 Sep - 20:54

C'est tout ce que j'ai pu trouver jusqu'à présent




Dernière édition par Casta le Sam 2 Sep - 20:59, édité 1 fois
avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5311
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par meygem le Sam 2 Sep - 20:57

Le Journal Officiel 1938/08/12
...Bolle Ernest, liée, Jardel Elisa, à Petitmont, s enfants.... (Petitmont, Meurthe et Moselle, France - 1938)
En fait, l'article, c'est juste pour annoncer qu'on lui a remis une médaille. Mais au moins, on apprend qu'Ernest habite à Petitmont en 1938.



Casta a écrit:  C'est tout ce que j'ai pu trouver jusqu'à présent  
Daniel est décédé en 2013.
avatar
meygem

Messages : 1094
Date d'inscription : 19/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Casta le Sam 2 Sep - 21:00

Tu es géniale, meygem. cheers
avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5311
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par meygem le Sam 2 Sep - 21:07

Embarassed
avatar
meygem

Messages : 1094
Date d'inscription : 19/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Jean Claude Delaval

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum