Grégory Villemin VI

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Aller en bas

Grégory Villemin VI

Message par natha78150 le Mer 18 Oct - 13:21

J AI TROUVe cela sur le site d un anti cv mais bon c est l autopsie...je regarde ce que ces taches de tardieu....et autres resultats veulent dire. car avec l insuline il y a des sequelle justement a ce niveau là!!!!

que Grégory VILLEMIN, qui était très beau, ne portait aucune trace apparente de violence, si
ce n'est une ecchymose d'un centimètre de diamètre au milieu du front, à la racine des
cheveux, visible seulement après décollement du cuir chevelu,
- qu'il n'existait notamment ni égratignures, ni griffures, ni ecchymoses sous-jacentes aux
cordelettes, ni strangulation, la cordelette du cou étant vraisemblablement destinée à
maintenir le bonnet sur le visage de l'enfant,
- qu'il y avait au niveau des narines et de la bouche un très important champignon de mousse
montrant que la victime avait respiré dans l'eau,
- que les lèvres étaient cyanosées, que les poumons étaient distendus et présentaient de
nombreuses taches de TARDIEU, que les bronches et les bronchioles étaient remplies de
spume hydroaérique, que l'oreillette droite du coeur contenait un sang fluide, que le foie et les
reins étaient congestifs,
- que l'estomac renfermait de l'eau en faible quantité et des résidus alimentaires ressemblant
à des morceaux de pomme incomplètement digérés que les experts attribuèrent au repas de
midi, mais qui, en réalité, devaient provenir du goûter de l'enfant, aux dires de la mère de
celui-ci.
Les experts conclurent à une mort par submersion vitale à double origine à la fois asphyxique
et inhibitrice par arrêt du coeur au contact de l'eau froide.
Le pharmacien METAIZEAU ne trouva pas d'alcool dans le sang de la victime.
Le docteur LE BRETON, expert national en toxicologie, auquel, il est vrai, n'avait été fourni
qu'un très faible échantillon de sang centrifugé, ce qui risquait d'en éliminer certains produits
volatils, n'y décela pas de traces d'anesthésiques comme l'éther, le chloroforme et le
trichloréthylène, d'hypnotiques barbituriques et de dérivés de la benzodiazepine.
Le docteur DUPREZ, professeur d'anatomopathologie à la Faculté de médecine de NANCY,
chargé d'examiner les poumons de l'enfant, constata un oedème important mais ne découvrit
pas de corps étrangers végétaux ou minéraux dans les bronchioles et alvéoles malgré une
inspection très attentive des différents lobes au microscope.

natha78150

Messages : 529
Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par Invité le Mer 18 Oct - 13:28

Bonjour a tous,

Gregory a probablement été assommé, attaché, et jeté incoscientdans la Vologne, entre 17h20 et 17h30. Il y a quand même beaucoup d'indice qui vont dans ce sens.. Ce qui fait que l'insuline a surement été déposé sur place pour faire chanter Murielle plus tard; on a retrouvé l'insuline, peu avant la confrontation entre BL et MuB, quasiment en évidence... On l'aurait surement retrouvé plus tot si elle avait déjà été la le jour du crime

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par Patrisienne le Mer 18 Oct - 13:29


J’ai lu aussi dans le nouvel épisode de Les Joursconsacré à l’affaire Gregory et écrit par Patricia Tourancheau que l’infirmière avait été menacée par des membres de la police et les frères Bolle pour ne qu’elle ne témoigne pas et ensuite avant qu’elle ne se décide le Juge Simon est mort.
« Je la revois associer l’interview [à Paris-Match] à sa crainte des policiers ayant travaillé sur le dossier, et aussi aux frères Bolle », déclare Laurence Lacour à deux adjudants de Dijon, le 24 mars 2016. « Ses patients se plaignaient par rapport à cet article. Elle avait perdu son fonds de commerce qui s’élevait à 200 000 francs à l’époque. Elle a reçu ces menaces téléphoniques. […] Et elle est partie “comme une voleuse”, comme elle le disait elle-même. » . » C’est Laurence Lacour l’ex-journaliste amie des parents de Greg qui parle .


Dernière édition par Patrisienne le Mer 18 Oct - 13:31, édité 1 fois
avatar
Patrisienne

Messages : 1438
Date d'inscription : 10/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Grégory Villemin VI

Message par natha78150 le Mer 18 Oct - 13:31

ce qui est etrange taches de tardieu asphyxie mecanique....les memes symptomes que l injection d insuline

Physiopathologie :

Il existe quatre types d'anoxies :

· Anoxie de ventilation : elle se trouve réalisée, lorsque la pression de l'oxygène baisse dans l'air ambiant, car la saturation de l'hémoglobine dans le ang artériel diminue. Soit par obstruction ou compression mécanique des voies respiratoires. Soit lorsqu'il existe un trouble de la dynamique respiratoire. Et enfin lorsqu'il existe une entrave aux échanges gazeux pulmonaires.

· Anoxie circulatoire et anoxie de stase : elles sont dues à un trouble de la grande et de la petite circulation, congestion ou apoplexie pulmonaire, embolies ou thrombose des artères pulmonaires, insuffisances cardiaques, affections congénitales du coeur...

· Anoxie anémique : par diminution quantitative ou qualitative de l'hémoglobine, intoxication au CO, anémie hypochrome.

· Anoxie tissulaire : elle résulte soit de la chute de la tension différentielle artéro­véneuse de 02, soit de l'inhibition des ferments oxydants intracellulaires qui empêchent l'utilisation de l'oxygène par la cellule. ( intoxication au cyanure

Clinique :

L'évolution du syndrome asphyxique se fait en quatre phases cliniques dont la durée est variable

1- La première phase : est dite cérébrale et se traduit par :

· Des troubles sensoriels à type de diminution des acuités visuelles et auditives, des éblouissements, des bourdonnement d'oreille ...

· Des troubles moteurs : asthénie musculaire

· Des troubles de la conscience

Une polypnée superficielle

2- La deuxième phase : est la phase d'excitation médullaire et corticale (excitation des centres nerveux) :

·Convulsions généralisées

·Sueurs abondantes

·Emission d'urine et érection

·Mydriase bilatérale reactile.

3- La troisième phase : est celle de l'arrêt respiratoire, succédant à une phase de bradypnée.

4- la quatrième phase est celle de l'arrêt cardiaque, après une phase de tachycardie.

C'est l'état de mort apparente. Il est encore possible de réanimer le sujet, car l'électrocardiogramme montre une activité électrique.

Et enfin, l'arrêt cardiaque vrai qui est la phase terminale. La durée totale de ces phases est variable, dépendant du mode d'installation de l'asphyxie, chez l'adulte sain normal, la mort survient après sep minutes environ.
Formes étiologiques :

L'asphyxie mécanique peut être provoquée par

1- L'occultation des orifices respiratoires(suffocation faciale )

2- Par l'obstruction des voies respiratoires : il y a suffocation lorsque l'obstruction est due à un corps étranger introduit dans les voies aériennes, submersion si elle est réalisée par un liquide ; enfouissement s'il s'agit d'un milieu pulvérulent ; par ailleurs, l'obstruction peut être aussi due à un oedème du poumon suit à une intoxication gazeuse, ou par vapeurs caustiques.

3- Par la compression des conduits aériens : strangulation à la main ou au lien

4- Par la compression ou la perforation des parois thoraciques

5- Par confinement dans un espace clos.

Diagnostic médico-légal :

Les lésions constatées sont essentiellement des lésions congestives et hémorragiques localisées au niveau de tous les viscères, mais principalement au niveau des poumons.

a) Les lésions externes, elles sont directement accessibles au médecin qui pratique l'examen externe du cadavre. Au niveau du visage la cyanose est marquée, elle s'atténue dans les heures qui suivent la mort.

On peut parfois noter des ecchymoses sous-conjonctivales, parfois un chémosis et surtout, il existe un piqueté hémorragique sur la face, le cou les épaules ( pèlerine ecchymotique ).

b) Les lésions internes, retrouvées à l'autopsie, portent :

· Sur les voies aériennes supérieures. Il existe un spume aérée sanglante, les muqueuses sont rouges, congestionnées.

· Sur les poumons : ils sont sombres, violacés, très congestifs et oedématiés, gorgés de sang fluide et spumeux.

A la surface est parsemée de plaques saillantes, claires d'emphysème aigu sous-pleural saillantes, claires d'emphysème aigu caractéristiques sont les suivants :

* Fréquentes, elles apparaissent lorsqu'il y a lutte contre l'asphyxie.

* Elles sont arrondies ou lenticulaires de couleur Rubis, elles apparaissent sous la plèvre.

* Elles témoignent de l'hypertension artérielle pulmonaire.

* Elles résistent à la putréfaction.

sur les autres viscères : le foie, les reins sont congestifs.

Les cavités cardiaques droites sont gorgées de sang, les gauches sont vides.

Le cerveau présente des foyers de ramollissement.

Le sang est de couleur sombre, et reste fluide

c) Les lividités cadavériques : sont précoces et sombres, leur siège est parfois particulier et pathognomonique.

Enfin il faut savoir que l'ensemble de ces lésions n'est pas constant.

cf http://www.medix.free.fr/cours/asphyxies-mecaniques.php

natha78150

Messages : 529
Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par Casta le Mer 18 Oct - 13:31

Kassandra88 a écrit:Bonjour à tous,

Moi, je pense qu'il n'est pas décédé vers 17H30 mais qu'il est tombé dans un coma bloquant la fonction digestive, ce qui a le mérite de coller avec la conclusion selon laquelle Grégory était encore en vie quand il a été jeté à l'eau.

Bonjour tout le monde,
Bonjour Kassandra,

C'est possible, en effet.
Dans ce cas, ne peut-on pas envisager que l'enfant ait été "seulement" anesthésié avant d'être ligoté et mis à l'eau?

Cette seringue d'insuline n'est peut-être pas arrivée dans cette haie par accident, cela dit. Mais ce qui me semble très bizarre, c'est l'endroit où ce garde-champêtre dit l'avoir retrouvée, si toutefois j'ai bien compris.
C'est une haie de cyprès taillée. Ça ne me parait pas logique qu'il ait pu choisir cet endroit pour couper des branches de cyprès destinées au monument au mort. Mais je me trompe peut-être. Il faudrait savoir à quel endroit précis il dit avoir retrouvé cette seringue.
avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5090
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par natha78150 le Mer 18 Oct - 13:33

oui juge lombaire!!!! c est sur!!! mais nous on a peut etre mal interpreté l autopsie...le terme asphyxie ...une injection peut aussi provoquer un blocage des fonctions vitales..et les symptomes de l insuline ressemble aux symptomes d une asphyxie mecanique..

natha78150

Messages : 529
Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par Kassandra88 le Mer 18 Oct - 13:33

ralito9z a écrit:Bonjour a tous,

Gregory a probablement été assommé, attaché, et jeté incoscientdans la Vologne, entre 17h20 et 17h30. Il y a quand même beaucoup d'indice qui vont dans ce sens.. Ce qui fait que l'insuline a surement été déposé sur place pour faire chanter Murielle plus tard; on a retrouvé l'insuline, peu avant la confrontation entre BL et MuB, quasiment en évidence... On l'aurait surement retrouvé plus tot si elle avait déjà été la le jour du crime


Bonjour Ralito,
C'est vite oublier les propos d'Alb. Vill. "J'ai glissé ma main sous son manteau et senti que le corps était encore chaud".
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 9156
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par natha78150 le Mer 18 Oct - 13:36


natha78150

Messages : 529
Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par natha78150 le Mer 18 Oct - 13:38

b. La submersion-inhibition ; Dite secondaire.
Ce sont des individus qui ont trouvé la mort dans l’eau, sans se «noyer » réellement ; il s’est produit brusquement une syncope mortelle déclenchée par:
§ Le contact brusque de la peau, des muqueuses, de I’ appareil vestibulaire avec l’eau froide
§ c’est « hydrocution »
§ La sensibilité réflexe exagérée à l’eau froide s’observe chez certains individus prédisposés; digestion, choc anaphylactique, l’effort musculaire intense, l’exposition prolongée au soleil, I’ émotion et la peur favorisent l’accident.

natha78150

Messages : 529
Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par natha78150 le Mer 18 Oct - 13:39

l emotion et la peur favorise l accident il est dit

natha78150

Messages : 529
Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par natha78150 le Mer 18 Oct - 13:40

enfin le noyé frais

V.DIAGNOSTIC MEDICO-LEGAL.

NOYE FRAIS
A. Définition:
On entend par noyé frais un noyé dont le bref séjour dans l’eau n’a pas entrainé de modification importante et qui, en particulier, reste physiologiquement identifiable.


B. Constatations nécropsiques

B-1. Examen externe du cadavre ;

a. L’identité du cadavre ; est possible.

a. Cyanose
La face, est violacée ; les conjonctives sont hyperhémies, quelquefois ecchymotiques. Cette cyanose marquée sur le visage (noyé bleu) mais s’étendant sur tout le corps n’est que le signe de l’asphyxie aigue et n’est donc pas spécifique.

b. Champignon de mousse -C’est une spume apparaissant au niveau de la bouche et du nez, blanche, légère et tenace, faite de petites bulles irisées avec des stries rosâtres. Elle se continue dans la cavité buccale, les voies respiratoires, et la compression du thorax provoque son issue par ces orifices.
-Apparaît deux ou trois heures après l’extraction du cadavre hors de l’eau. -le champignon de mousse constitue un signe décisif de submersion vitale. Mais il peut manquer dans la mort rapide du fait de la brièveté ou de l’absence du processus de mixage. D’autre part, il n’est pas spécifique de la noyade, tout œdème pulmonaire aigu pouvant lui donner naissance.

c. Peau « ansérine »
-La peau « ansérine» (ou chair de poule) considérée jadis comme un signe de submersion vitale, -est due à la rigidité des muscles horripilateurs. L’intérêt de ce phénomène cadavérique est de permettre de fixer l’heure de la noyade, soit 6 à 7 heures au maximum. Il en est de même de la rétraction des organes génitaux.

d. Écorchures du front et des mains
Elles sont dues au «panting » agonique et constituent donc un bon signe de submersion vitale, (la macération des mains et des pieds est constante).

e. Les lividités ; sont en général plus pales que sur un cadavre normal (hémodilution).

f. La tonicité des globes oculaires : est conservée.

g. Des lésions traumatiques : se rencontrent parfois au crâne, au front, aux sourcils, sur le dos de nez, aux coudes ; ce sont des érosions, des contusions ecchymotiques, des plaies produites au moment de la chute dans l’eau ; d’autre localisées aux mains, proviennent suite à des convulsions agoniques.

B-2. Autopsie proprement dite
Dès les premières incisions apparaissent l’aspect lavé des viscères et une nette fluidité du sang, non spécifique de la noyade et le propre des asphyxies en général.
Il reste que la fluidité du sang est remarquable dans la noyade, où le sang s’écoule des vaisseaux sans jamais présenter de caillots.

a. Crâne

Une congestion intense s’étend en général à la partie profonde du cuir chevelu. Sa prédominance au niveau de la nuque et l’aspect quelquefois ecchymotique posent de difficiles problèmes médico-légaux que l’examen histologique peut aider à résoudre.
L’encéphale montre une congestion diffuse avec réplétion importante de tous les sinus veineux. Cet aspect est celui des asphyxies mécaniques violentes.

b. cou et Thorax
Zone d’impact de la noyade, l’appareil respiratoire présente un ensemble lésionnel caractéristique.

o L’épiglotte est le siège des taches de Paltauf.

o La paroi thoracique : des ecchymoses ou hématomes spontanés dans les sterno-cléido-mastoïdiens, les scalènes, les muscles intercostaux ne sont pas rares.

o Le larynx est constamment congestif, son intégrité doit être soigneusement vérifiée. Des fragments alimentaires sont souvent retrouvés à son niveau.

o La thyroïde présente une congestion diffuse avec suffusions hémorragiques comme dans toute asphyxie mécanique violente.

o Les poumons :

§ On peut distinguer trois types schématiques de lésions pulmonaires : I’hyperhydrie, l’hyperaérie, l’hyperhydroaérie.

· L’hyperhydrie (ou emphysème aqueux de Brouardel) les poumons sont gorgés de liquide, lourds, distendus et œdémateux.

· L’hyperaérie réalise un aspect léger, soufflé, crépitant et sec, les poumons donnent ici l’impression de coussinets pneumatiques bombant hors du thorax.

· L’hyperhydroaérie: état intermédiaire. C’est le plus fréquent. Il associe les aspects précédents en proportion variable et réalise un aspect de poumon imbibé avec sur la corticalité de multiples bulles d’emphysème sous-pleurales, minuscules et égales

§ Les ecchymoses sous-pleurales dites de Paltauf, brunâtres réalisent lorsque les poumons ont une couleur pâle, un aspect tacheté « peau de panthère » On considère ces ecchymoses sous-pleurales comme peu fréquentes au cours de la noyade.

§ Les bronches apparaissent vides lors de la dissection. Dans le film liquidien qui recouvre la face interne, on trouve quelquefois des particules de sable, de vase ou de mazout, voire des algues (en cas de submersion dans un liquide autre que l’eau, cette substance ne peut évidemment pas manquer : huile par exemple). L’existence des éléments figurés (algues, sable, etc.), plus loin que les bronches de deuxième division, permet d’affirmer la submersion vitale.

o Les plèvres : les épanchements y sont quasi constants pouvant atteindre 500 ml. Leur importance est proportionnelle au degré d’inhibition pulmonaire et c’est donc dans l’état d’hyperhydrie que leur volume est maximum (ces épanchements seraient le cas échéant, facile à différencier de ceux des pleurésies séro-fibrineuses par leur caractère aqueux, leur bilatéralité et l’absence de lésions causales).
La valeur de l’épanchement pleural en tant que signe de submersion vitale n’est pas absolue. Un passage post morterm dans l’eau est en effet possible après un séjour prolongé en profondeur.

o Le cœur : un épanchement péricardique est presque constant, pouvant atteindre une cinquantaine de centimètres cube.

§ Au niveau de l’épicarde on note souvent de petites ecchymoses.

§ L’augmentation de volume du cœur droit (à la recherche de signes d’insuffisance ventriculaire) d’appréciation difficile. La présence de sang dans le cœur droit ainsi que dans les veines caves,

§ Alors que les cavités gauches sont le plus souvent vides est un signe d’insuffisance ventriculaire droite.

§ Une congestion myocardique diffuse est quelquefois visible.






d. Cavité abdominale

o L’estomac : classiquement l’estomac du « noyé vif » contient de l’eau. En fait, l’eau peut manquer. - La valeur diagnostique de l’eau dans l’estomac paraît inversement proportionnelle à la durée du séjour dans l’eau, celle-ci pouvant emplir l’estomac d’un cadavre immergé à condition que la profondeur soit suffisante. - D’autre part, cette eau peut être une eau de boisson (ou introduite par intubation),
- L’eau dans l’intestin grêle est sans doute plus significative, mais avant la phase putréfiée active (qui relâche le pylore). Mais il faut souligner la rareté des noyades gastro-intestinales qui se manifesteraient à l’autopsie par une réplétion totale de l’estomac, avec distension, voire déchirure.
- La présence d’aliments est fréquente au cours des submersions-inhibition ; - La muqueuse gastroduodénale ne présente pas de lésion caractéristique ; - Un piqueté hémorragique se voit souvent en cas de noyade en mer.

o Le pancréas n’est le siège d’aucune lésion macroscopiquement appréciable.

o Le foie : ses lésions sont caractéristiques.

§ le foie se détache et apparaît comme une tache noire violacée, débordant les côtes et tranchant nettement par sa teinte sur le rose des autres organes : on a l’impression, à la vue, d’une hypertrophie nette de l’organe.

§ La palpation donne une sensation de tension de la capsule de Glisson. Le poids du foie, même en l’absence de toute lésion pathologique du parenchyme, dépasse le poids habituel de l’organe de plusieurs centaines de grammes. La coupe laisse sourdre un sang noir, liquide, qui s’échappe des sinus distendus ; ce sang coule sur la table d’autopsie en faisant de larges coulées de cc.

§ La physiopathologie explique cet aspect macroscopique: insuffisance ventriculaire droite aigue par barrage de la circulation pulmonaire associée à la pénétration de l’eau dans le sang et dilution de celui-ci.

o La rate ne présente pas de lésions macroscopiquement décelables.

o Les reins sont comme le foie, d’une coloration rouge violacée par congestion diffuse. Celle-ci prédomine au niveau de la corticale. Des hémorragies punctiformes sont fréquentes.

o Les surrénales ne présentent pas de lésions caractéristiques.


B.3.Examens complémentaires

a. Radiographie :

- Du larynx permet de visualiser les fractures.

- A la recherche d’un corps étranger de type projectile d’arme à feu dont la porte d’entrée peut être un orifice naturel.

b. La recherche de plancton

Sont des très fine corpuscules solides de nature minérale, organique ou végétale ; ces particules passant des poumons dans le sang avec l’eau qui les charrie ; retrouvés sur le cadavre doivent correspondre à ceux observés sur l’eau de la noyé.

c. Etude histologique

Ø Étude histologique du poumon
Un ensemble histologique est assez constamment retrouvé chez le noyé, fait d’emphysème, d’hémorragies alvéolaires et péri bronchiques et d’alvéolites diverses.
o Sous le nom d’emphysème : il faut entendre de grandes cavités vésiculaires où s’épanche l’air. Il ne s’agit pas en effet d’emphysème vésiculaire au sens où l’entendent les anatomopathologistes, car il n’y a rien ici de comparable à la désorganisation parenchymateuse qui est le fait de l’emphysème maladie.
o Il n’y a rien de comparable dans la submersion vitale, et il vaudrait peut-être mieux parler de « pseudo-emphysème aigu traumatique» (Dérobert, Hadengue, Caroff et Breton).
o L’examen précoce après la mort de sujets repêché dans les quelques minutes a permis d’étudier la chronologie des lésions pulmonaires. Il semble que la lésion élémentaire la plus précoce au cours de la submersion vitale soit l’emphysème.
o L’emphysème peut en effet représenter la seule lésion visible en certains points du parenchyme pulmonaire et alors même qu’aucune autre lésion n’a eu le temps de se créer. C’est donc bien une lésion initiale.
o Il y a bien en effet rupture des cloisons inter-alvéolaires et d’autre part arrachement du collet alvéolaire (ou bourrelet) de sa zone d’implantation sur le canal alvéolaire ce processus généralisé à l’ensemble des deux poumons, et généralement retrouvé sur toutes les coupes, est d’un degré très variable en intensité d’un cas à l’autre et d’un point à l’autre sur le même cas.
o Des lésions d’atvéolite. Celle-ci peut être hémorragique.

Une autre limitation importante de ce diagnostic microscopique est qu'il se révèle généralement impossible dans le cas de cadavres putréfiés.
o Histiocytes ; leur valeur diagnostique est liée à leur nombre, ils siègent prés des de l’emphysème hydro-aérique.

Ø Des autres viscères ;
1 .Cerveau : congestion et œdème.
2. Cœur : congestion diffuse au niveau des capillaires.
3 .Foie : congestion et hémorragie parenchymateuse, on peut distinguer 3 type de lésions ; congestif, dégénératif, mixte.
4 .Rate : souvent anémique.
5. Reins : hémorragies étendues.
6. Surrénales : déplétion lipoïde.



natha78150

Messages : 529
Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par Casta le Mer 18 Oct - 13:41

Juge Lombaires a écrit:
On ne sait pas grand chose, mais on sait au moins que Greg n'a pas été "assommé" ni "étranglé", comme je l'ai lu plus haut. Ce sont des violences qui laissent des traces visibles sur la peau fragile d'une jeune enfant de quatre ans.
Ce qui nous prouve une nouvelle fois que l'appel de 17h32, tel que rapporté par le gars Michou, est mensonger.
Merci, au revoir, je vais acheter 150 litrons de picrate au Champion, y a un rabais !

Bonjour, juge

J'en ai lu pas mal sur cette affaire mais, là, je crois que ça doit être le plus gros raccourci que j'aie pu lire jusqu'ici. lol!

L'enfant n'a pas été assommé ni étranglé, donc l'appel de 17h32 à Michel est mensonger.
Ce ne serait pas un peu, beaucoup, trop, simpliste, non? Smile
avatar
Casta
Administrateur du forum

Messages : 5090
Date d'inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par natha78150 le Mer 18 Oct - 13:43

un oedeme pulmonaire peut provoquer un champignon de mousse


Dans les années 30, l'association hypoglycémie et oedème pulmonaire était très bien connue car l'insuline était largement utilisée comme traitement des états ...

natha78150

Messages : 529
Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par natha78150 le Mer 18 Oct - 13:48

et la derniere

que le foie et les
reins étaient congestifs,


tapez cela dans google et ensuite ca + insuline
Néphropathie diabétique : les complications rénales du diabète ...

natha78150

Messages : 529
Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Grégory Villemin VI

Message par Invité le Mer 18 Oct - 13:48

Juge Lombaires a écrit:
natha78150 a écrit:
J AI TROUVe cela sur le site d un anti cv mais bon c est l autopsie...je regarde ce que ces taches de tardieu....et autres resultats veulent dire. car avec l insuline il y a des sequelle justement a ce niveau là!!!!

que Grégory VILLEMIN, qui était très beau, ne portait aucune trace apparente de violence, si
ce n'est une ecchymose d'un centimètre de diamètre au milieu du front, à la racine des
cheveux, visible seulement après décollement du cuir chevelu,
- qu'il n'existait notamment ni égratignures, ni griffures, ni ecchymoses sous-jacentes aux
cordelettes, ni strangulation, la cordelette du cou étant vraisemblablement destinée à
maintenir le bonnet sur le visage de l'enfant,
- qu'il y avait au niveau des narines et de la bouche un très important champignon de mousse
montrant que la victime avait respiré dans l'eau,
- que les lèvres étaient cyanosées, que les poumons étaient distendus et présentaient de
nombreuses taches de TARDIEU, que les bronches et les bronchioles étaient remplies de
spume hydroaérique, que l'oreillette droite du coeur contenait un sang fluide, que le foie et les
reins étaient congestifs,
- que l'estomac renfermait de l'eau en faible quantité et des résidus alimentaires ressemblant
à des morceaux de pomme incomplètement digérés que les experts attribuèrent au repas de
midi, mais qui, en réalité, devaient provenir du goûter de l'enfant, aux dires de la mère de
celui-ci.
Les experts conclurent à une mort par submersion vitale à double origine à la fois asphyxique
et inhibitrice par arrêt du coeur au contact de l'eau froide.
Le pharmacien METAIZEAU ne trouva pas d'alcool dans le sang de la victime.
Le docteur LE BRETON, expert national en toxicologie, auquel, il est vrai, n'avait été fourni
qu'un très faible échantillon de sang centrifugé, ce qui risquait d'en éliminer certains produits
volatils, n'y décela pas de traces d'anesthésiques comme l'éther, le chloroforme et le
trichloréthylène, d'hypnotiques barbituriques et de dérivés de la benzodiazepine.
Le docteur DUPREZ, professeur d'anatomopathologie à la Faculté de médecine de NANCY,
chargé d'examiner les poumons de l'enfant, constata un oedème important mais ne découvrit
pas de corps étrangers végétaux ou minéraux dans les bronchioles et alvéoles malgré une
inspection très attentive des différents lobes au microscope.

On ne sait pas grand chose, mais on sait au moins que Greg n'a pas été "assommé" ni "étranglé", comme je l'ai lu plus haut. Ce sont des violences qui laissent des traces visibles sur la peau fragile d'une jeune enfant de quatre ans.
Ce qui nous prouve une nouvelle fois que l'appel de 17h32, tel que rapporté par le gars Michou, est mensonger.
Merci, au revoir, je vais acheter 150 litrons de picrate au Champion, y a un rabais !

L’ecchymose sur la tète a probablement été causée par un coup porté après avoir rabattu le bonnet sur la tète de l'enfant.. Sachant que Gregory a été enlevé "a la douce" par BL, et qu'il n'a pas pu se faire cette ecchymose une fois jeté a a Vologne, un coup lui a surement été porté juste avant sa mise a l'eau. Si vous voyez une autre explication a cet ecchymose, je suis preneur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par natha78150 le Mer 18 Oct - 13:49

ben quand je lis cela....je pense de plus en plus qu on lui a fait une injection....cela bloque tout meme la digestion....c est fou

natha78150

Messages : 529
Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par Patrisienne le Mer 18 Oct - 13:50

Oui, À Ralito
Le corps de Greg ne pouvait être encore tiède et souple s’il a te immergé vers 17h 30.
Le corps aurait présenté des lésions post-mortem dûes à son séjour prolongé dans l’eau


Dernière édition par Patrisienne le Mer 18 Oct - 13:56, édité 1 fois
avatar
Patrisienne

Messages : 1438
Date d'inscription : 10/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par natha78150 le Mer 18 Oct - 13:51

mais michel a dit des conneries sur l appel...il savait tres bien qui etait au bout du fil en tout cas et ce n etait pas le corbeau.....

natha78150

Messages : 529
Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par Invité le Mer 18 Oct - 13:53

Juge Lombaires a écrit:
Casta a écrit:
Juge Lombaires a écrit:
On ne sait pas grand chose, mais on sait au moins que Greg n'a pas été "assommé" ni "étranglé", comme je l'ai lu plus haut. Ce sont des violences qui laissent des traces visibles sur la peau fragile d'une jeune enfant de quatre ans.
Ce qui nous prouve une nouvelle fois que l'appel de 17h32, tel que rapporté par le gars Michou, est mensonger.
Merci, au revoir, je vais acheter 150 litrons de picrate au Champion, y a un rabais !

Bonjour, juge

J'en ai lu pas mal sur cette affaire mais, là, je crois que ça doit être le plus gros raccourci que j'aie pu lire jusqu'ici. lol!

L'enfant n'a pas été assommé ni étranglé, donc l'appel de 17h32 à Michel est mensonger.
Ce ne serait pas un peu, beaucoup, trop, simpliste, non? Smile

La majeure : Selon l'appel tel que rapporté par Michou, Greg a été étranglé.
La mineure : Or Greg n'a pas été étranglé.
La conclusion : Donc l'appel tel que rapporté par Michou est mensonger.
Jusqu'ici vous arrivez à suivre ou je développe sur dix pages ? Basketball

Si BL rabat le bonnet de Gregory en prétextant un jeu, qu'il lui porte un coup sur la tète ce qui le rend quasi inconscient, Gregory tombe sur le ventre, BL serre le cou de Gregory avec sa main de bûcheron (sans employer la violence, puisque Gregory est inconscient, donc pas de marque) ,puis BL l'attache et le jette. Le tueur a "étranglé" Gregory a sa manière

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par natha78150 le Mer 18 Oct - 13:54

c etait un noyé frais dit le rapport d autopsie court sejour dans l eau.....par contre tout ce qui est decrit dans ce rapport peut expliquer tout et effectivement une injection d insuline...et aussi le fait qu on retrouve des morceaux de pommes car les fonctions renales sont bloquées. la spume aussi..les reins et ...tout y est ..et tout peut etre provoqué par l insuline. seulement on n en a pas la preuve devant nous!!!

natha78150

Messages : 529
Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par Kassandra88 le Mer 18 Oct - 13:55

Casta a écrit:
Kassandra88 a écrit:Bonjour à tous,

Moi, je pense qu'il n'est pas décédé vers 17H30 mais qu'il est tombé dans un coma bloquant la fonction digestive, ce qui a le mérite de coller avec la conclusion selon laquelle Grégory était encore en vie quand il a été jeté à l'eau.

Bonjour tout le monde,
Bonjour Kassandra,

C'est possible, en effet.
Dans ce cas, ne peut-on pas envisager que l'enfant ait été "seulement" anesthésié avant d'être ligoté et mis à l'eau?

Cette seringue d'insuline n'est peut-être pas arrivée dans cette haie par accident, cela dit. Mais ce qui me semble très bizarre, c'est l'endroit où ce garde-champêtre dit l'avoir retrouvée, si toutefois j'ai bien compris.
C'est une haie de cyprès taillée. Ça ne me parait pas logique qu'il ait pu choisir cet endroit pour couper des branches de cyprès destinées au monument au mort. Mais je me trompe peut-être. Il faudrait savoir à quel endroit précis il dit avoir retrouvé cette seringue.

Bonjour Casta,
C'est ce que je pense oui. Les liens n'étaient pas serrés, les cordes faisaient juste partie de la mise en scène. Aucune trace montrant que Grégory aurait tenté de s'en défaire.
Pour l'anesthésiant c'est bien sur le ?
Le chloroforme est hautement volatil, on n'aurait donc pas pu en retrouver des traces sur le visage, le bonnet ... de Grégory. Je pensais à un test qui aurait pu être réalisé sur son bonnet.
L'éther idem. En plus, l'éther est très inflammable ... et vu qu'il devait y avoir pas mal de fumeurs dans l'entourage de Grégory.... (sauf erreur d'appréciation).
Décidément oui, j'ai du mal à rejeter l'hypothèse "insuline".
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 9156
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par Invité le Mer 18 Oct - 13:56

Patrisienne a écrit:Oui, À Ralito
Le corps de Greg ne pouvait être encore tiède et souple s’il a te immergé vers 17h 30.
Le corps aurait présenté des lésions post-mortem dû à son séjour prolongé dans l’eau

Pas forcément, ce n'est pas pour rien si les légistes ont donné une fourchette extrêmement large concernant l'heure de la mort, cela veut bien dire que rien n'est sur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par natha78150 le Mer 18 Oct - 13:56

il n y a pas eu de violence !!! comme le dit le juge lombaire..le bonnet peut en plus l empecher d aspirer de l air....si on lui a fait une injection il va etouffe avoir des convulsions sur le moment..on va lui obstruer encore plus les voies respiratoires

natha78150

Messages : 529
Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grégory Villemin VI

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum