Affaires non élucidées I

Page 37 sur 42 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38 ... 42  Suivant

Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par adiad le Mer 17 Jan - 21:52


Il a l'air malin l'avocat qui nous promettait une interpellation pour Noël, l'affaire étant selon lui résolvable par un enfant de 5 ans, le coupable ayant semé des preuves de partout, il manquait juste la lettre d'aveux Very Happy
Plus sérieusement, je pense qu'ils connaissent le coupable (s'ils avaient vraiment rien, et vu les suspicions d'un local qui serait inpliqué, ils auraient dèja passé tout le village aux tests ADN). Je vois 2 possibilités:
ils connaissent le coupable et ont pu recueillir son ADN à son insu (mégot ou autre, vous voyez ce que je veux dire), mais ils savent qu'il a bénéficié de complicité et recherche à confondre le ou les complices.
ils ont l'ADN du coupable, mais celui-ci est "suivit" pour d'autres affaires ou ils n'ont pas de preuves assez tangibles pour l'inculper et cherchent là encore d'éventuelles complicités.

adiad

Messages : 510
Date d'inscription : 09/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par Kassandra88 le Mer 17 Jan - 23:21

ou alors, il est en cavale.
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par adiad le Jeu 18 Jan - 0:59

Kassandra88 a écrit:ou alors, il est en cavale.

exact, d'ailleurs ça me rappelle que j'ai un nouveau voisin chelou pale

adiad

Messages : 510
Date d'inscription : 09/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par Kassandra88 le Ven 19 Jan - 15:09

Kassandra88 a écrit:Corse : pour résoudre un assassinat, une collecte d’ADN auprès de… 286 femmes dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat d’un enseignant en janvier 2016.

Vincent D., 33 ans,  a été tué vers 21h à son domicile de deux coups de fusil de chasse », à Afa, un village proche d’Ajaccio

« Nous avons des éléments d’ADN féminin donc toutes les femmes de son environnement, voisinage direct, amical et familial » ont été contactées lors d’une première phase de comparaison d’ADN. « Nous entamons une deuxième phase avec son environnement professionnel et c’est pour cela qu’il y a autant de monde », explique Eric Bouillard, le procureur d'Ajaccio, dans ce qui est a priori la plus grosse opération de collecte d’ADN effectuée dans l’île de Beauté.

« Cela va concerner une quarantaine de personnels administratifs du collège - professeurs, personnel éducatif, secrétaires - et le reste, ce sont des mères d’élèves », détaille-t-il, précisant que toutes ces femmes sont majeures.

Un laboratoire mobile de l’IRGCN (l’Institut de Recherche criminelle de la gendarmerie nationale) sera déployé sur la base aéronautique d’Aspretto, à Ajaccio fin mars, pour comparer les prélèvements avec la trace ADN retrouvée par les enquêteurs.

A noter: « n’y aura pas de fichage » de ces prélèvements, ils seront détruits s’ils ne correspondent pas.


http://www.leparisien.fr/faits-divers/corse-pour-resoudre-un-assassinat-une-collecte-d-adn-aupres-de-286-femmes-16-01-2018-7504341.php

Voilà qui rappelle cette affaire de viol dans un lycée, affaire qui n'a jamais été élucidée.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/04/11/97001-20140411FILWWW00505-viol-dans-un-lycee-527-adn-vont-etre-preleves.php


C'était le 18 janvier 2016. Vincent Dorado, 33 ans, professeur de SVT, était abattu de deux coups de fusil de chasse sur le pas de la porte de son domicile d'Afa, dans la banlieue d'Ajaccio (Corse-du-Sud). « Une des seules choses que l'on sait, explique le procureur de la République d'Ajaccio, Eric Bouillard, c'est qu'il a vraisemblablement ouvert la porte à une personne qu'il connaissait. .....

Nous n'affirmons pas que cet ADN est celui de l'auteur des tirs, souligne le colonel Dutrieux, mais il appartient à une personne qui est directement reliée aux faits. » Selon nos informations, cette trace génétique aurait un lien direct avec l'arme utilisée pour le meurtre et pourrait avoir été retrouvée sur un étui tombé au sol.

L'affaire Dorado pourrait connaître une avancée d'ici quelques semaines. « Si ce n'est pas le cas, conclut le procureur, cela permettra au moins de mettre un terme aux rumeurs, aux tensions, qui n'ont jamais vraiment quitté le collège depuis janvier 2016. »

Tout a commencé par l'affaire Dickinson

L'affaire Dorado n'est pas une première. Les prélèvements massifs d'ADN sont autorisés par la justice française depuis 1997. A l'époque, 3 600 tests sont effectués sur des hommes après le viol et le meurtre en juillet 1996 de la jeune Caroline Dickinson à Pleine-Fougères (Ille-et-Vilaine). En vain. Le coupable est finalement arrêté cinq ans plus tard, il n'avait pas fait l'objet d'un prélèvement.

En 2013, la méthode est utilisée dans un lycée privé catholique à La Rochelle (Charente-Maritime) où 527 échantillons ADN sont récoltés sur des élèves, des professeurs et le personnel de l'établissement à la suite du viol d'une adolescente dans les toilettes du lycée. Là encore, les tests ne donnent rien. Le débat sur l'utilité de ces prélèvements resurgit. Pour certains, ils sont trop coûteux et inefficaces. Pour la justice, ils restent un ultime recours dans une procédure qui par ailleurs n'a rien donné.

Parfois, les tests massifs sont utiles. A Trélivan (Côtes-d'Armor), le viol d'une joggeuse a été résolu grâce aux 300 prélèvements réalisés en 2016 sur des hommes âgés de 15 à 25 ans dans la commune et dans les villages alentour. C'est l'élargissement aux autres localités qui avait permis d'arrêter le coupable.



http://www.leparisien.fr/faits-divers/corse-tests-adn-au-feminin-dans-l-enquete-sur-la-mort-de-vincent-dorado-19-01-2018-7509696.php
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

meurtre de Patrick Teihoarii

Message par Kassandra88 le Jeu 1 Mar - 23:54

Patrick Teihoarii avait assisté à une rave-party en octobre 2014. Il n’avait plus jamais donné de ses nouvelles.
Son crâne, puis d'autres ossements viennent d'être retrouvés suite à une erreur d'ouverture de canalisation. Une enquête est désormais ouverte.

http://www.lindependant.fr/2018/02/28/le-crane-d-un-raver-de-20-ans-disparu-depuis-3-ans-retrouve-a-narbonne,3098526.php

Le crâne d’un raver de 20 ans disparu depuis 3 ans retrouvé à Narbonne

Patrick Teihoarii avait assisté à une rave-party en octobre 2014. Il n’avait plus jamais donné de ses nouvelles.

Une erreur est à l’origine de la découverte des restes de Patrick Teihoarii. En juin 2017, des agents de l’eau opèrent une maintenance sur le réseau pluvial au niveau du 520 rue Jonquières, dans les Hauts de Narbonne. Ce jour-là, ce n’est pas la bonne canalisation qui est ouverte. Les employés tombent sur un crâne quasiment complet et un scapula, partie arrière de l’omoplate.

Une datation au carbone 14 va être demandée par le commissariat de Narbonne mais elle ne se révélera pas concluante. A qui appartiennent ces ossements ? Sont-ils contemporains ou anciens, voire antiques et charriés par les eaux de pluie ? Il faudra attendre cinq mois plus tard, le 20 novembre dernier. Un robot muni d’une caméra est utilisé pour remonter cette canalisation. Cette initiative va être payante puisque d’autres os vont être retrouvés : une côte et la mâchoire inférieure. Une prothèse dentaire apparente va orienter les enquêteurs de Narbonne.

La victime identifiée grâce à son dossier dentaire

L’un des officiers de police judiciaire (OPJ) avait toujours en tête un avis de recherche émis en novembre 2014. Un jeune homme de 20 ans n’avait plus donné signe de vie à Narbonne depuis le lundi 27 octobre 2014. L’OPJ fait demander le dossier dentaire auprès du praticien de Patrick Teihoarii, au cas où, il s’agirait de la même personne. L’odontologue de l’Institut médico-légal de Montpellier est formel. Il s’agit bien du jeune homme qui avait disparu au petit matin après être rentré d’une rave-party en octobre 2014, dans les environs de Davejean.

Par ailleurs, un médecin légiste de l’IML spécialisé en anthropologie avait bien confirmé qu’il s’agissait de restes contemporains et non antiques comme cela pourrait être le cas dans le Narbonnais. A l’époque de la disparition, ses parents, qui vivent à Antibes, avaient alerté les autorités compétentes. Ils ne trouvaient pas normal que leur fils, proche de sa famille, ne se manifeste plus.

Le parquet de Grasse avait ouvert une enquête pour "disparition inquiétante", qui n’avait rien donné jusqu’à la découverte des restes de la victime dans ce réseau pluvial à Narbonne, en juin dernier puis en novembre. En fin d’année 2017, un OPJ du commissariat de Narbonne, en charge du dossier, se rend à l’Hôtel de Police d’Antibes pour annoncer la triste nouvelle aux parents. Le 21 décembre dernier, le Procureur de la République de Narbonne, David Charmatz, les reçoit à son tour à Narbonne. Le magistrat au vu des éléments a ouvert, le 14 décembre dernier, une information criminelle pour meurtre. L’enquête se poursuit, menée conjointement par le commissariat de Narbonne et le SRPJ de Perpignan pour découvrir qui a tué Patrick Teihoarii.  
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par Enhadyone le Jeu 8 Mar - 15:51

Kassandra88 a écrit:Chaque semaine sur France 3, une de ces disparitions est revisitée
http://france3-regions.francetvinfo.fr/faits-divers/disparitions/les-disparues-de-saone-et-loire?r=bourgogne

Qui sont les « disparues de l'A6 » ?


ll aura fallu dix-huit ans à la justice pour confondre le meurtrier présumé de Christelle Blétry. Dix-huit ans pour que ce père de famille de 56 ans soit interpellé à Retjons, dans les Landes. L'ouvrier agricole, originaire du Creusot (Saône-et-Loire), est passé aux aveux après la découverte de son ADN sur les affaires de la jeune femme. Il figurait dans le fichier des empreintes génétiques depuis 2004 après une tentative d'agression sexuelle.

Sa victime avait été retrouvée morte, le 28 décembre 1996, dans un fossé de Blanzy, le corps entaillé de 123 coups de lame. Elève au lycée agricole de Vérosvres, Christelle Blétry, 20 ans, rentrait de chez des amis quand elle a croisé le long de la route son meurtrier.

Comme elle, au moins douze jeunes femmes sont mortes ou disparues entre 1984 et 2005 en Saône-et-Loire sans explications. Leurs assassins n'ont jamais été identifiés. Des affaires douloureuses, la plupart sans lien apparent, devenues au fil des années et des errances judiciaires, un seul et même mystère : celui des « disparues de l'A6 ».

   Qui sont-elles ?

D'après La Gazette de Côte-d'Or, qui a consacré en 2011 un long article à ces « cold cases » (dossiers non résolus), la série macabre commence en août 1984, avec la disparition de deux auto-stoppeuses belges, Marie-Agnès Cordonnier et Françoise Bruyère. Agées de 22 ans et originaires de Liège, les cousines ont été aperçues pour la dernière fois sur le pont Saint-Laurent à Mâcon. Elles ne seront jamais retrouvées.

Deux ans plus tard, en novembre 1986, Sylvie Aubert, caissière de 22 ans travaillant au supermarché Mammouth de Chalon-sur-Saône, est tuée alors qu'elle rentrait chez elle. Son corps sera repêché cinq mois plus tard, en avril 1987, dans un cours d'eau qui traverse la commune de Géanges. Ses poignets sont liés par un fil de fer, elle a été étranglée. Le tueur en série allemand Ulrich Münstermann est soupçonné d'avoir commis le meurtre et d'être responsable de la disparition des deux touristes belges. Détenu à Fleury-Mérogis, l'homme nie en bloc.

La quatrième disparue, Christelle Maillery, meurt dans la cave d'un HLM du Creusot, à 200 mètres de chez elle, en décembre 1986. Trente-trois coups de couteau se sont abattus sur l'adolescente de 16 ans. Un facteur, qui faisait sa tournée, aperçoit un homme d'une vingtaine d'années, qu'il décrit comme « assez mince, cheveux mi-longs assez clairs et peut-être même blonds, (...) un peu le style du chanteur Renaud ». Les enquêteurs disposent également de deux cartes postales dans lesquelles le meurtre est revendiqué. En 1990, le juge d'instruction rend pourtant une ordonnance de non-lieu. Les pièces à conviction de l'affaire, notamment « les vêtements de la victime, ses bijoux, le couteau retrouvé à 200 mètres du lieu du crime » selon Le Nouvel Observateur, sont détruites par le service des scellés du tribunal de grande instance de Chalon-sur-Saône. Il faudra attendre 2003 et l'enquête menée par un détectice privé pour relancer l'affaire. L'information judiciaire sera réouverte en 2005 et Jean-Pierre Mura, 44 ans, mis en examen pour homicide volontaire en décembre 2011.

Lire : Trahi par ses couteaux, vingt-cinq ans après un meurtre

Mais la litanie ne s'arrête pas là. Pendant l'été 1987, à moins de deux semaines d'intervalle, deux jeunes filles sont assassinées. Marthe Buisson, une fugueuse de 16 ans, est retrouvée sur une bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute A6, le crâne fracassé. Selon plusieurs témoins, elle a été jetée d'une « grosse voiture claire ». Entendue par les gendarmes chargés de cette affaire, Nathalie Maire est tuée à son tour quinze jours plus tard. La jeune fille de 18 ans était employée saisonnière sur l'aire d'autoroute de Saint-Albain. Elle a été battue à coups de manche à balai et étranglée avec la rallonge électrique du congélateur de la cabane à frites où elle travaillait.

La septième disparue, Carole Soltysiak, n'a que 13 ans. Des chasseurs découvrent son corps nu et partiellement brûlé dans un bois près de Montceau-les-Mines. D'après La Gazette de Côte-d'Or, « quatre coups de poignard ont été portés au thorax. Des traces de strangulation sont relevées ». Les examens attestent que la fillette a été saoulée avant de subir des violences sexuelles. Le sperme isolé par les enquêteurs a la particularité de ne contenir aucun spermatozoïde. L'ADN qui en est extrait est comparé à celui du tueur en série Francis Heaulme et de deux autres hommes qui avaient reconnu être présents sur les lieux. Mais les analyses ne donnent rien.

Le neuvième nom est celui de Virginie Bluzet, disparue en février 1997, quelques mois après Christelle Blétry. Le corps de la jeune Beaunoise de 21 ans est retrouvé en bord de Saône, à Verdun-sur-le-Doubs, après cinq semaines passées dans l'eau. Elle a été menottée, bâillonnée et sa tête recouverte d'une taie d'oreiller. De nouveaux scellés, non exploités jusqu'alors, ont permis de relancer l'enquête en février 2010.

C'est également en bord de Saône, du côté de Mâcon, qu'est retrouvé le corps de Vanessa Thiellon en 1999. L'apprentie cuisinière de 17 ans est morte d'une overdose, mais elle a été sauvagement battue. Aucune agression sexuelle signalée.

Six ans plus tard, Anne-Sophie Girollet, étudiante en médecine de 20 ans, disparaît. Elle vient de participer à un gala de danse et s'apprête à rejoindre en voiture son petit ami. Son corps est repêché dans la Saône en avril près d'un pont de Mâcon. D'après les médecins légistes, elle est morte par suffocation à cause de coups reçus au thorax.

La série noire se termine avec Corinne Taret, 37 ans, morte en février 2007 après deux ans passés dans un état végétatif. Elle avait été découverte la tête en sang dans la cour de son exploitation, près de l'étang de Brandon, dans la région du Creusot.

   Des enquêtes non élucidées

L'un des meurtres désormais résolu, neuf de ces affaires sont encore examinées par le pôle d'instruction du tribunal de Chalon-sur-Saône. Elles auraient sombré dans l'oubli sans l'acharnement des familles rassemblées au sein de l'association Chrystelle, créée en 1997 après le meurtre de Chrystelle Blétry, et sans l'obstination du cabinet d'avocats de Didier Seban.

Ce dernier s'est plusieurs fois exprimé pour dénoncer la destruction de certains scellés. « Le temps peut être un atout pour résoudre une affaire criminelle », s'est-il félicité vendredi, rendant hommage à la ténacité des enquêteurs actuellement sur le dossier. « Cela n'a pas toujours été le cas », a-t-il ajouté, en encourageant les familles de victimes à « médiatiser » leur combat et à « se regrouper en association » pour que les affaires ne soient pas trop vite classées.

Une de ses associés, Me Corinne Hermann, compte sur les nouvelles expertises des scellés obtenues cette année pour faire avancer les autres affaires. « Ce sont des demandes tous les ans, plusieurs fois par an (...) et c'est ensuite un peu de lobbying auprès des juges, des enquêteurs parfois », a-t-elle expliqué.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/09/12/qui-sont-les-disparues-de-l-a6_4486805_3224.html#V0p3rIyOkMl9uGzY.99

Je me permets de relancer le sujet après avoir lu cet article ancien du soir : http://www.lesoir.be/archive/recup/%252Fles-deux-jeunes-liegeoises-disparues-en-1984-une-piste-_t-19930102-Z067PN.html

De nombreux meurtres et disparitions non élucidées en lien géographique avec les disparitions de Marie-Agnès Cordonnier et Françoise Bruyère y sont mentionnés sans que je puisse trouver grand chose pour chaque cas individuellement.

Je trouve très peu d'information quant à ce fameux "Yves Navin" semblant être un coupable idéal vu son mode opératoire.

Il semble que l'article de 1993 cité plus haut serait en partie composé de cet article du soir de 1990 où d'autres crimes non élucidés sont cités: http://www.lesoir.be/archive/recup/mysterieuses-disparitions-dans-les-alpes-du-nord-deux-j_t-19900627-Z02UPQ.html





Enhadyone

Messages : 21
Date d'inscription : 02/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Karine Bonnet

Message par Kassandra88 le Dim 18 Mar - 1:39

30 ans après, l'assassin de Karine Bonnet à Poitiers court toujours

Il est 17 h, ce 18 janvier 1988, quand Chantal Bonnet découvre son enfant baignant dans une mare de sang, à même le sol de sa chambre. Karine Bonnet a été assassinée quelques minutes auparavant dans l’appartement n° 15, au 7e étage de la résidence Cassiopée, au 42, rue des Couronneries, à Poitiers.
L’agresseur n’a laissé aucune chance à l’adolescente âgée de 14 ans et demi en lui assénant huit coups de couteaux. Elle venait de rentrer de ses cours en 4e au collège Jules-Verne. Seule, dans la sécurité du logement familial, elle connaissait visiblement son agresseur : aucune trace d’effraction. L’assassin avait également pris le temps de fumer une cigarette dont le mégot a été retrouvé sur place par les enquêteurs de l’unité criminelle de la sûreté départementale du commissariat.
Il y avait d’autres traces : le couteau de cuisine ensanglanté retrouvé dans la cave de l’immeuble et des traces de sang dans les souterrains permettant la fuite de l’agresseur. Et puis ? Rien. L’homme (une femme ?) s’est volatilisé dans le brouillard qui recouvrait la préfecture de la Vienne, ce soir la. Qui est-il ? Et pourquoi a-t-il sauvagement assassiné cet enfant ? Dans le quartier, la psychose avait gagné le voisinage.
Malgré plus de trente officiers de police mobilisés à plein-temps sur cette affaire, dix-neuf mois d’enquête (*) et près d’un millier de personnes entendues (dont les 600 élèves du collège), l’auteur du meurtre n’a jamais été retrouvé.

...........Chantal Bonnet a remué ciel et terre, jusqu’à sa mort, en avril 1999, pour que personne n’oublie le tragique destin de sa fille. «


https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/30-ans-apres-l-assassin-de-karine-bonnet-a-poitiers-court-toujours
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par Kassandra88 le Mar 27 Mar - 9:16

La recherche d'ADN apparenté est de plus en plus utilisée pour tenter de résoudre une enquête criminelle:
http://www.leparisien.fr/faits-divers/seine-saint-denis-un-tweet-pour-relancer-l-enquete-quatre-ans-apres-le-mort-de-teo-27-03-2018-7631034.php

Malheureusement, cela n'aboutit pas toujours: grêlé, meurtrier de Sabine Dumont malgré une annonce de la découverte d'une centaine d'ADN proches

avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par Kassandra88 le Jeu 29 Mar - 10:02

Kassandra88 a écrit:Y a t-il un tueur en série qui rôde en Belgique?

Sofie, Carmen et une autre jeune femme retrouvées mortes en quelques semaines et dans la même région, les enquêteurs dans l'impasse: le parquet n'exclut aucune piste…

Sofie Muylle à Knokke, Carmen Garcia Ortega à Comines et une jeune femme asiatique à Geluwe. En quelques semaines, trois jeunes femmes ont été retrouvées mortes dans une même région. Et dans les trois cas, les enquêteurs sont dans l’impasse. Selon nos confrères du Nieuwsblad, le parquet n’exclut aucune piste…

hebergement image

Jusqu’à présent, il n’y a aucun lien entre ces trois décès, tous les trois considérés jusqu’à présent comme suspects, « mais nous ne pouvons rien n’exclure », a expliqué Céline D’Havé du parquet de Bruges à nos confrères du Nieuwsblad.

Force est toutefois de constater que les décès de ces trois jeunes femmes plusieurs points communs : la région et les questions. De la à évoquer un tueur en série ? Pas forcément, mais certaines évidences ne peuvent être niées.

1- Une femme asiatique a été retrouvée morte à Geluwe, en Flandre-Occidentale, le 30 décembre dernier. Elle a été tuée puis brûlée, probablement pour effacer toutes les traces. Les enquêteurs peinent à déterminer son identité. Il se pourrait qu’il s’agisse d’une touriste ou d’une prostituée active dans le nord de la France.

2- Carmen Garcia Ortega, retrouvée morte le 10 janvier dernier dans une petite ruelle de Comines, à quelques kilomètres de la frontière avec la Flandre-Occidentale. Originaire de Houtem, la jeune femme a quitté l’école dans laquelle elle donnait cours avant d’être tuée. Il n’y a toujours aucune trace du coupable.

3- Sophie Muylle, la jeune fille originaire de Roulers, retrouvée morte le 22 janvier sur une plage à Knokke. Après une soirée dans un bar avec son petit copain, elle a été repérée errant dans les rues de Knokke, seule. Cinq personnes ont été interrogées mais son décès reste un mystère.

http://www.sudinfo.be/1782904/article/2017-02-07/sofie-carmen-et-une-autre-jeune-femme-retrouvees-mortes-en-quelques-semaines-et


https://www.google.fr/maps/dir/Geluwe,+8940+Wervik/Comines,+Comines-Warneton/Knokke/@50.808228,3.0633704,11z/data=!3m1!4b1!4m20!4m19!1m5!1m1!1s0x47c332795634552f:0xc7e2fea0255ff966!2m2!1d3.0767048!2d50.8099859!1m5!1m1!1s0x47dcd2c09e08e41d:0x6a29c4f1d1b2e0a0!2m2!1d2.9997061!2d50.7687459!1m5!1m1!1s0x47c33cd55ed0c9c1:0x2a1b3214c99122e5!2m2!1d3.40689!2d50.84689!3e0

Les meurtriers de Carmen et Sofie ont été identifiés mais on n'a toujours pas avancé en ce qui concerne la jeune asiatique.
La police Belge lance un nouvel appel à témoin avec diffusion d'un visage.



https://www.police.be/5998/fr/avis-de-recherche/recherches/personnes-decedees/femme-inconnue-geluwe
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par Pondyness le Sam 31 Mar - 15:36

avatar
Pondyness

Messages : 964
Date d'inscription : 19/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par weltgeist le Jeu 5 Avr - 19:11

Affaire Jonathan : un nouvel appel à témoins lancé, 14 ans après son meurtre

Selon Ouest-France, des « éléments nouveaux » seraient apparus ces derniers mois, d’où ce nouvel appel à témoins. En 2011, déjà, la gendarmerie et le parquet de Saint-Nazaire avaient voulu « réveiller les mémoires et obtenir de nouveaux témoignages », après la découverte d’une série d’agressions sexuelles dans des centres de vacances de la façade Atlantique, entre 1982 et 1998.


http://www.leparisien.fr/faits-divers/affaire-jonathan-un-nouvel-appel-a-temoins-lance-14-ans-apres-son-meurtre-05-04-2018-7648365.php#xtor=AD-1481423553
avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 358
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par weltgeist le Lun 9 Avr - 7:58

Kassandra88 a écrit:12 mai 2017
http://legreleilcourtencore.forumactif.org/t26p325-une-rubrique-qui-parle-des-emissions-tele-et-radio-a-venir-et-des-livres-a-paraitre

Mort de Jonathan, jeune handicapé : un procès mais toujours des questions

Jonathan Vantillard, 18 ans, handicapé, sourd, car né sans oreilles, greffé d'un rein et atteint d'une maladie orpheline a été laissé pour mort en 2007 dans une arrière cour d'un immeuble de la rue de la Paix à Auxonne (Côte-d'Or).

C'est ce jeudi que seront jugés pour «non assistance à personne en danger» devant le tribunal correctionnel de Dijon, Coralie P... 32 ans, et Loïc N..., 30 ans. Le couple habitait à l'époque au premier étage de cet immeuble. Et leurs contradictions répétées sur la présence du corps du jeune homme ont intrigué bien des enquêteurs de la gendarmerie dans ce dossier au parcours judiciaire chaotique.

«Je sais qu'ils n'ont pas tout dit. Je ne cherche pas de coupable à n'importe quel prix mais ils ont laissé Jonathan agoniser et son état s'est aggravé», lâche Florbela Dos Santos, la voix presque éteinte, elle qui avait donné en 1999, un de ses reins pour sauver son fils . Lorsque Jonathan, est découvert au petit matin vers 6h30 par un livreur en pharmacie, agonisant dans cette cour, il a deux vertèbres brisées, le poumon perforé et ses appareils auditifs enfoncés dans les oreilles. Jonathan dont la silhouette est connue de tous à Auxonne, le corps martyrisé, est au pied d'un escalier en colimaçon et ce soir là, il a beaucoup bu, une fois n'est pas coutume, en ce week-end des vacances de printemps. Jonathan mettra six jours à mourir après son hospitalisation.

«S'ils avaient appelé les secours au moins plus tôt... On aurait pu peut être le sauver...», estime sa mère

La première piste retenue a été celle d'un accident dans cet escalier raide et étroit où le jeune homme, lycéen, aurait pu chuter en raison de son ivresse conséquente ce soir là. Mais depuis de nouvelles expertises ont démontré qu'il avait reçu des coups multiples qui ont enfoncé les vis de son appareillage auditif dans sa tête.

Mais «une chose est certaine il est inconcevable que personne n'ait rien vu. Pour monter dans les étages, il fallait enjamber ce corps dysloqué», martèle Me Didier Seban et Me Corinne Herrmann, les avocats de Florbela Dos Santos. Les suspects eux ont multiplié les versions.

L'article entier ici:
http://www.leparisien.fr/faits-divers/mort-de-jonathan-jeune-handicape-un-proces-mais-toujours-des-questions-11-10-2017-7325100.php



Les cicatrices de la justice lui ont consacré une émission.
Peut-être faudrait-il prévenir les âmes trop sensibles de s'abstenir tellement le cri du cœur de la mère est poignant.


avatar
weltgeist
Administrateur du forum

Messages : 358
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par Morue le Mar 8 Mai - 20:17

Bonjour !

Est ce que quelqu'un a des informations sur ce qui a pu arriver à Anne Emmanuelle Raynaud svp ? Je m'interroge sur les circonstances qui ont pu amener son décès.

https://www.lindependant.fr/2018/04/17/aude-la-caporal-pompier-decede-dans-lincendie-de-son-vehicule,3916509.php
avatar
Morue

Messages : 1
Date d'inscription : 14/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par Kassandra88 le Mar 8 Mai - 23:08

Morue a écrit:Bonjour !

Est ce que quelqu'un a des informations sur ce qui a pu arriver à Anne Emmanuelle Raynaud svp ? Je m'interroge sur les circonstances qui ont pu amener son décès.

https://www.lindependant.fr/2018/04/17/aude-la-caporal-pompier-decede-dans-lincendie-de-son-vehicule,3916509.php

Bonsoir Morue,
C'est la première fois que j'entends parler de cette affaire.
avatar
Kassandra88
Administrateur du forum

Messages : 10022
Date d'inscription : 20/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Meurtre de Patrick Teihoarii

Message par Nordine le Dim 20 Mai - 14:56

L'histoire de Patrick Teihoarii, dont les restes ont été retrouvées dans une canalisation d'eaux pluviales à Narbonne, me fait penser à celle du père Thomas, prêtre dont les restes avaient été retrouvés dans une canalisation d'eaux usées à Damas.

Savons-nous si des investigations supplémentaires seront ou ont déjà été menées dans ces canalisations pour chercher le reste du corps ?
avatar
Nordine

Messages : 2037
Date d'inscription : 14/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Teihoarii

Message par BlueJane le Dim 20 Mai - 21:26

Comment pourrait-on expliquer l'"étalement" des os dans la canalisation? Il y avait de l'eau dans cette canalisation qui aurait pu déplacer les restes?
avatar
BlueJane

Messages : 1540
Date d'inscription : 27/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par BlueJane le Dim 20 Mai - 21:33

@Kassandra je ne comprends rien à la répartition des différents chapitres sur ce forum Sad quand on ouvre l'"accueil", donc le sommaire, on ne retrouve pas les choses facilement.
Si j'ai bien compris, ici on est en train de parler de Patrick dans un chapitre qui est quand même plus général, c'est ça? Tandis qu'il y a des chapitres indépendants comme par exemple pour Éric Foray.
Bref ça ne m'est pas clair du tout
avatar
BlueJane

Messages : 1540
Date d'inscription : 27/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par BlueJane le Dim 20 Mai - 21:41

Toujours pour Kassandra lol

je viens de lire quelques billets sur cette page et si on ne lit pas le contenu on ne sait pas de quoi ça parle.
C'est juste un petit peu embêtant que les affaires se croisent s'entrelacent dans une même page. Disons que ça n'est pas "intuitif" Very Happy
avatar
BlueJane

Messages : 1540
Date d'inscription : 27/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par Nordine le Dim 20 Mai - 22:37

BlueJane a écrit:Comment pourrait-on expliquer l'"étalement" des os dans la canalisation? Il y avait de l'eau dans cette canalisation qui aurait pu déplacer les restes?

Oui, il y a de l'eau qui y circule quand il pleut et la rue est en pente.
avatar
Nordine

Messages : 2037
Date d'inscription : 14/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par BlueJane le Dim 20 Mai - 23:50

Nordine a écrit:
BlueJane a écrit:Comment pourrait-on expliquer l'"étalement" des os dans la canalisation? Il y avait de l'eau dans cette canalisation qui aurait pu déplacer les restes?

Oui, il y a de l'eau qui y circule quand il pleut et la rue est en pente.
Ça pourrait être une explication en effet.
avatar
BlueJane

Messages : 1540
Date d'inscription : 27/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par Nordine le Lun 21 Mai - 0:07

Le quartier est composé en majorité de villas avec piscines. L'eau des piscines privées peut se déverser dans le réseau d'eaux pluviales lorsqu'elles n'ont pas été chlorées depuis 2 semaines. Le volume est alors beaucoup plus important.

Le corps est resté dans la canalisation peut-être d'octobre 2014 s'il y a été mis au moment de la disparition, jusqu'en juin 2017, moment de la découverte.
avatar
Nordine

Messages : 2037
Date d'inscription : 14/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par BlueJane le Lun 21 Mai - 12:36

Ok mais comment est faite une canalisation d'eau de pluie? comment fait-on pour l'ouvrir et pour y accéder? Je pense qu'il faut quand même connaître l'endroit pour faire une chose pareille, vous ne croyez pas?
avatar
BlueJane

Messages : 1540
Date d'inscription : 27/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par Nordine le Lun 21 Mai - 13:00

On y accède facilement en ouvrant les plaques qui recouvrent les regards dans les rues. En voici un ouvert :


___________________________________________

Travestir la position de l’interlocuteur en une autre, plus facile à réfuter ou à ridiculiser se nomme "technique de l'épouvantail".
avatar
Nordine

Messages : 2037
Date d'inscription : 14/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par BlueJane le Lun 21 Mai - 15:34

Nordine a écrit:On y accède facilement en ouvrant les plaques qui recouvrent les regards dans les rues. En voici un ouvert :

En effet, assez simple Sad on devrait cependant avoir besoin d'une clé particulière pour débloquer la manette.
avatar
BlueJane

Messages : 1540
Date d'inscription : 27/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Teihoairii

Message par BlueJane le Mar 22 Mai - 16:07

Autre article dans un pdf d'actualités de Narbonne où l'on voit une photo du lieu exact.



avatar
BlueJane

Messages : 1540
Date d'inscription : 27/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaires non élucidées I

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 42 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38 ... 42  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum